Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°26 - Mercredi 5 Juillet 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Page tournée à la bibliothèque

La nouvelle terrasse de la bibliothèque. (photo cg)

Moutier

Comment séduire les jeunes et les faire venir à la bibliothèque municipale ? Le SEJAC (Service de la jeunesse et des actions communautaires) a lancé l’automne dernier un projet nommé «Tourner la page», qui a offert à la population de Moutier la possibilité de critiquer son fonctionnement actuel et d’imaginer celui de demain. Des ateliers bien fréquentés ont été organisés et ont débouché sur quelques pistes intéressantes, dont un aménagement extérieur.

Les bibliothécaires et le SEJAC ont constaté qu’une partie de la jeunesse fréquentait peu ou rarement la bibliothèque. Plutôt que de chercher à apporter des solutions toutes faites, son responsable, Michaël Kohler, a décidé de lancer une démarche participative, avec Chloé Teixera, porte-parole de la jeunesse. Cette démarche a débouché sur la mise en place d’un groupe de pilotage auquel ont participé, depuis le mois de novembre, plusieurs personnes qui, au travers de rencontres et ateliers, ont tenté d’identifier les raisons de ce désintérêt, une démarche valorisante qui les a séduits.

Catalogue de mesures


Trois ateliers ont été ouverts à la population avec 30 à 40 personnes qui y ont pris part chaque fois, dont une vingtaine de jeunes. Le premier, la critique, pour savoir en quoi la situation est insatisfaisante ; le deuxième, le rêve, pour imaginer remédier à la situation ; le troisième, la réalisation, trouver les idées intéressantes à mettre en place. Léandre Ackermann, bibliothécaire, a précisé que certains éléments de l’institution pouvaient représenter des obstacles pour les jeunes, et qu’on pouvait très bien désacraliser le lieu.
Le projet «Tourner la page» était né, et fallait donc proposer un catalogue de mesures, d’où sont sorties plusieurs idées, comme le wifi gratuit, l’enrichissement du coin DVD, l’installation d’un coin presse avec machine à café, ou encore l’amélioration de la communication. Mais l’événement principal retenu et inauguré la semaine dernière, c’est l’aménagement d’un espace extérieur, dans un endroit magnifique, entre le bâtiment de la bibliothèque et la Birse. Il est équipé de fauteuils confortables, de tables et de gros poufs sur lesquels on peut s’allonger et se prélasser avec un bouquin. L’endroit est calme, vert, avec le doux glougloutement de la rivière. Il manque juste un accès direct à la terrasse depuis la bibliothèque ; c’est de la musique d’avenir, comme d’autres améliorations qui pourraient aussi encore être proposées, en fonction des ressources à disposition.

Fréquentation en hausse


Les quelques jeunes présents lors de la présentation du concept à la presse se sont sentis valorisés par la démarche, ont dit leur plaisir d’être consultés et espèrent l’être encore par la suite, voire sur d’autres sujets. Un constat est également réjouissant et positif, c’est une augmentation de 50% des prêts, due à la réduction de la distance entre la jeunesse et la bibliothèque.
La bibliothécaire a encore relevé que l’endroit est aussi un lieu d’accueil où l’on peut passer du temps librement. Une nouvelle requête est aussi en pleine expansion, celle d’une forte demande de livre en langue étrangère. A cet effet, la commission des étrangers sera consultée pour définir les besoins.

Claude Gigandet