Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°30 - Mercredi 30 Août 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le cross enduré de Jonathan Rossé

Jonathan Rossé au guidon de sa Yamaha avec le «0» du numéro 30 bouché, car il a participé à la Coupe Yamaha (photos rke).

Roggenbourg – Championnat du monde de side-car

Septuple champion de Suisse ainsi que vice-champion d’Europe et d’Allemagne, Jonathan Rossé a pour la première fois concouru en Coupe Yamaha le week-end dernier à Roggenbourg. Egalement en piste en motocross depuis une année, le motard de Court a décidé d’y aller à fond les manettes pour mieux accélérer l’an prochain aux Européens d’enduro.

Quel sacré motard ! Déjà vice-champion d’Europe et d’Allemagne l’an passé, de surcroît septuple champion de Suisse d’enduro – titre conquis à Bure le 6 août – Jonathan Rossé s’est lancé en motocross, comme ça, pour la forme. Non pas dans la catégorie fun justement, mais pour la première fois en Coupe Yamaha. «J’ai décidé de faire une année tranquille en cross pour essayer de me relancer en enduro l’an prochain», a confié le motard de Court venu en grand renfort d’équipements (pour exposer) avec son frère Jérémie, gérant depuis cinq ans du magasin de motos Yamaha à Moutier. Tranquille, vraiment ? «Disons moins coûteux, car il y a moins de courses à l’étranger», précise Jonathan employé au Garage du Roc chez son papa Jean-Daniel.
Alors comment s’est passé ce tout premier tour de la Coupe Yamaha ? «J’ai fait un départ assez moyen, mais après deux chutes, j’ai réussi à remonter mes concurrents. Heureusement que j’ai un bon physique.» Du coup, le mécano de Court s’est aussi lancé en catégorie National Open, une possibilité qui lui est offerte d’évoluer en cross grâce à sa licence d’enduriste. Et le jeune homme de 29 ans a prouvé qu’il est aussi vraiment dans le coup terminant 2e en Coupe Yamaha, de surcroît également 2e en National Open !

Changement de cap


Non partant à la Coupe Yamaha «par manque de temps», Nicolas Schnegg de Court ne s’est pas tellement impliqué en motocross cette saison. En revanche, les deux frères Ruch (Honda) étaient bien de la partie en Natio Open. «Avant les manches de Roggenbourg, on était à égalité de points au championnat», relève Cédric, 28 ans. Champion de Suisse 2013, puis vice-champion en 2014 il a un peu baissé les gaz cette saison après s’être remis de blessures. Son frère Yves, 30 ans, champion de Suisse Natio en 2009 a aussi revu ses ambitions. «Cette catégorie nationale devient de moins en moins attractive, c’est pourquoi on réfléchit à évoluer l’an prochain par exemple en Inter, avec comme objectif d’être dans le Top 20», ont révélé les deux frères Prévôtois.
En tous cas, en piste à Roggenbourg, ils ont conservé leur solidarité : Cédric termine 5e et Yves 6e.
Chez les dames, à relever la victoire de la genevoise Virginie Germond (Yamaha).

Grand Prix side-car pour la 6e fois


Pour la sixième année consécutive, le Moto-Club de Roggenbourg a mis sur pied le Championnat du monde de motocross side-car. Un Grand Prix remporté par l’équipage franco-néerlandais d’Etienne Bax et Nicolas Musset (WSP ZABEL). Le side-car suisse avec Andi Bürgler et Martin Betschart (WSP KTM) termine 5e tandis que le tandem Christophe et Maxime Cuche (WMC KTM) s’offre le 12e rang.
«On a eu des courses à suspense avec du changement où ce n’est pas le premier qui part qui mène la course et c’était intéressant pour le public. De plus, le Championnat du monde est toujours ouvert pour les dernières courses», a analysé sportivement Christiane Jacquemai, présidente du comité d’organisation. Avec le soutien de Noldi Jacquemai, président du club, cette rencontre internationale de deux, puis trois roues a vraiment gagné ses lettres de noblesse.

Roland J. Keller