Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°31 - Mercredi 6 Septembre 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

«J’étais pour la fusion, mais…»

Arthur Bongni jongle efficacement entre l’agriculture et les tâches communales. (photo oo)

Arthur Bongni (Elay/Seehof)

Maire d’Elay (Seehof) depuis 2000, Arthur Bongni aurait vu d’un bon œil la fusion de sa commune avec le Cornet, mais ses collègues du conseil communal et la grande majorité de la population n’ont pas voulu entrer en matière pour une question de langue. Fort heureusement, il existe des collaborations fructueuses pour atténuer sa (légère) déception…

Situé en prolongement du village de Corcelles en direction du col du Béclet, Elay est une commune de 68 habitants s’étirant sur une surface de 8,4 km2. A l’exception de la menuiserie Welibois et de la pisciculture Hebeisen, Elay vit principalement de l’agriculture, 12 fermes étant recensées sur la commune. Maire depuis 2000, Arthur Bongni jongle efficacement entre sa profession d’agriculteur et les tâches communales. Lors de notre incursion dans sa ferme, c’est son épouse Dorli qui s’est aimablement chargée de la traduction de notre entretien, le suisse-allemand n’étant pas la tasse de thé du soussigné. Interrogé sur le projet de fusion des communes du Grand Val, Arthur Bongni souligne qu’il n’était personnellement pas opposé à voir Elay monter dans le train, mais ses collègues du conseil communal et la grande majorité de la population s’y sont opposés pour une question de langue. Moralité : les autorités d’Elay ont refusé l’entrée en matière pour ne pas faire capoter l’ensemble du projet. Aujourd’hui, il existe certaines collaborations entre Elay et le Cornet, notamment au niveau scolaire : «Depuis la fermeture de l’école en 2014, nos élèves ont rejoint le Syndicat scolaire du Grand Val et c’est une solution qui nous donne entière satisfaction. Le transport des écoliers est assuré par des citoyens du village jusqu’à Corcelles sous la forme d’un tournus organisé entre les parents», explique Arthur Bongni. Le goudronnage de routes conduisant à des fermes privées constitue la plus grande fierté d’Arthur Bongni depuis qu’il occupe la fonction de maire.

Des mesures pour protéger l’étang privé «Schlosshubel»


Actuellement, les autorités d’Elay s’attellent à un autre projet conséquent : la remise en état de la Gabiare en érigeant notamment un barrage de protection des crues au niveau de l’étang privé «Schlosshubel» propriété de la société immobilière Zenimmob SA. Un nettoyage provisoire du ruisseau a déjà été effectué avant de passer à des mesures nettement plus conséquentes qui permettront d’éviter le débordement de cailloux, troncs, branches et autres détritus dans cet étang privé de 10’000 mètres2. A noter qu’il est interdit de pêcher carpes, truites et autres brochets sans l’autorisation de la société. Après les poissons, revenons à nos moutons. En place depuis 2000 à la mairie d’Elay, Arthur Bongni a d’ores et déjà annoncé qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession lors des élections de décembre 2019, mais comme personne ne semble se bousculer au portillon, l’hypothèse de le voir rempiler pour quatre ans n’est pas à exclure.

Olivier Odiet



Portrait express


Nom : Bongni
Prénom : Arthur
Date de naissance : 13.2.1954
Domicile : Seehof/Elay
Profession : agriculteur
Etat civil : marié, 3 enfants
Emissions TV favorites : documentaires historiques en tous genres
Musique préférée : musique folklorique
Plats préférés : fondue, plat bernois
Loisirs : ski, promenades en famille



Qui fait quoi ?


Conseil communal Seehof/Elay
Arthur Bongni (maire) : finances
Oliver Bürgi : forêts, pâturages
Andreas Pünter : protection civile
Daniel Weber : constructions
Gerhard Stoller : œuvres sociales
Secrétaire : Gertrud Krause
Caissière : Yvonne Zbinden