Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°41 - Mercredi 15 Novembre 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

La fin d’une aventure extraordinaire

Yves Diacon : un homme profondément convaincu que la découverte de la nature à pied ou à vélo est une source de satisfactions inoubliables. (photo cag)

Tavannes – Yves Diacon honoré

Jeudi dernier, des centaines de personnes se sont retrouvées à la Salle communale de Tavannes pour y vivre une soirée empreinte d’une émotion historique.

Les annonces publiées dans les médias annonçaient de façon lacunaire un diaporama. Celui-ci relatait l’aventure de 10 élèves de l’Ecole secondaire de Tavannes. Aventure, qui cet été, accompagnés d’une équipe d’adultes très compétents et dévoués, les fit parcourir le long des sentiers des montagnes italiennes dans les Dolomites. Superbe diaporama commenté en live par Laure et David. Jusque-là rien de très spécial pour ceux qui ont eu le privilège d’avoir pour instituteur, Yves Diacon, un homme profondément convaincu que la découverte de la nature à pied ou à vélo était source de satisfactions inoubliables. Mais au fil des minutes qui relataient l’aventure de 2017, l’impression grandissait dans le public que le programme annoncé avait dissimulé subtilement une autre facette toute aussi importante.

Il n’a de retraité que le nom !


Depuis une vingtaine d’années, Yves Diacon est l’initiateur de 17 aventures en Suisse, en Europe et au-delà de ces frontières. Aventures qui offrirent le rare privilège à des élèves de 15 ans de vivre chaque fois une dizaine de jours d’une rare intensité physique et psychique. Yves Diacon est désormais un retraité. Franchement, le sera-t-il dans tous les secteurs de sa vie ? On peut en douter en voyant cet ex-instituteur sportif, souriant, plein de vie et d’une santé éclatante.
Tous les participants de ces aventures étaient volontaires. Et chaque expédition était minutieusement et très sérieusement préparée pendant de longs mois. Il s’agissait aussi de trouver les fonds indispensables pour leur réalisation. Celle de 2017 présentait un budget de 30’000 francs. Actions ponctuelles et sponsors permirent de le boucler.
L’aventure 2017 vit Yves Diacon dans le rôle d’accompagnant. C’était son souhait exprimé au terme de l’expédition 2016. Laure Wölfli et David Niederhauser, enseignants à Tavannes en étaient désormais les pilotes. Ceux-ci peuvent être fiers de cette mission accomplie avec succès. Le témoin est désormais transmis.

Entre humour et nostalgie


Tout à coup, la surprise de la soirée fut palpitante. Les accompagnants des aventures vécues dès l’origine furent invités à prendre place sur la scène. Et dans l’élan, un ou plusieurs participants de celles-ci les rejoignirent, portant le t-shirt de chaque projet. Symboles d’un repos bien mérité, Yves Diacon, confortablement installé sur scène dans une chaise-longue surmonté d’un parasol fit l’effort de les appeler par leurs prénoms. Moment plein d’humour et…. de nostalgie.
L’apothéose fut le discours improvisé de cet instituteur hors normes. Engagé dans cette profession à Tavannes depuis 1987. Soulignons que rien ni personne ne l’obligea à s’engager dans ces audacieux projets. Yves Diacon remercia du fond du cœur tous les accompagnants et les sponsors sans qui rien n’aurait pu se réaliser.
Il remercia également son épouse Béatrice et ses filles Lucie et Séverine qui l’ont soutenu au fil des années. Une famille solidaire permet des exploits sur le long terme. Il remercia les parents qui lui accordèrent la confiance indispensable. Evidemment, il n’oublia pas de mettre en évidence tous ses ex-élèves aventuriers qui marchèrent et pédalèrent des milliers de kilomètres pour atteindre les objectifs visés.
Une de ses plus grandes satisfactions fut de pouvoir au terme de chaque aventure revenir à Tavannes sans déplorer un accident. Et lorsqu’on sait qu’environ 200 jeunes ont vécu celles-ci, on peut y percevoir le professionnalisme d’Yves Diacon et comme il l’avouera : une bonne étoile. Une alléchante et riche collation mirent un terme à cette soirée riche en souvenirs et relations amicales.

Charles-André Geiser