Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°46 - Mercredi 20 Décembre 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le plaisir de chanter ensemble

Le groupe «Diabolo», des jeunes de 15 et 16 ans qui sortent leur premier CD pro. De gauche à droite : Simon et Elisa Migy, et Camille Tissot. (photo ldd)

Région – Groupe «Diabolo»

Ils ont une quinzaine d’années, mais déjà sept ans d’expérience ensemble. Réunis par l’amour de la musique, un trio de jeunes musiciens, qui tous font partie de la filière Arts-Etudes, viennent de sortir un CD de douze titres, enregistré dans un studio professionnel. Sous l’appellation de «Diabolo», ils proposent des adaptations de musiques variées et pêchées dans des répertoires bigarrés. Des airs qui leur plaisent qu’ils arrangent à leur sauce, favorisant l’harmonie des voix. Frais et agréable à l’écoute.

Tout a commencé lors d’un camp de musique à Sornetan, sous l’égide de Coordination jeune public, en 2010. Deux participantes deviennent copines et se retrouvent régulièrement pour mettre en pratique les expériences acquises lors de leur séjour. Ce sont Camille Tissot, 15 ans, fille d’Andrée et Alain «Touli» Tissot, artistes prévôtois qu’on ne présente plus, et Elisa Migy, 16 ans, de Coeuve, dont la maman est pianiste et chanteuse. Un an plus tard, le frère d’Elisa, Simon, rejoint les deux nanas et le trio «Diabolo» voit le jour.

Répertoire riche et varié


Leur complicité ne connaît pas de frontières et ils puisent des airs dans des répertoires aussi variés qu’insolites, allant de la chanson française ou anglo-saxonne, au rock ou à la valse, en passant par des musiques du monde. Ils travaillent leur approche vocale et l’amour des mélodies par des arrangements à trois voix, donnant ainsi une ligne conductrice et une totale cohérence à leur répertoire, en personnalisant les reprises. Quant à l’orchestration qui peut aussi être riche et variée, elle est parfois a capella ou stimulée par un piano, une guitare, un accordéon, une basse ou une batterie. Il faut aussi une bonne dose d’ingéniosité pour jouer et chanter du métal, et transformer les riffs de guitares à l’accordéon ! Le groupe avoue n’avoir pas de fil rouge et s’inspirer des goûts selon les mélodies qui leur plaisent. On peut s’en rendre compte en allant sur Facebook et YouTube (groupe Diabolo).
Pour leur nouveau CD, ils ont puisé dans des répertoires très éclectiques : Julien Clerc, Adèle, Pink Floyd, même du Bourvil ou du métal avec Slipknot ou des chants traditionnels tziganes ou nordiques, etc...

Un CD par année


Une fois l’an, le trio enregistre un CD avec les moyens du bord, qui est destiné essentiellement aux parents et copains. Et à chaque parution, leur galette est plus fouillée et travaillée, les ados y consacrant une partie de leurs vacances scolaires. Depuis 2015, ils se retrouvent plus régulièrement et s’astreignent à un rythme de répétition soutenu. Ils ont aussi l’occasion de jouer en public à de nombreuses occasions. Ils se produisent dans diverses institutions, fêtes de famille, concerts privés, vernissages, etc... On les découvre aussi à Stand’été, Espacestand, à la journée des familles BCBE au stade de Moutier, au Marché-concours, sur des terrasses estivales, etc. Partout, ils enchantent par leur prestation, leur ferveur, et le public est enthousiaste.

Enregistrement pro


Ils en rêvaient et y sont parvenus. Un enregistrement pro et un CD tout neuf qui vient de sortir du studio Artsonikmédia de Carryl Montini de Rossemaison, intitulé «Notre monde». De longues heures passées le casque sur les oreilles, pour aboutir à un disque de douze titres. Pour faire bonne mesure, le trio s’est adjoint pour certains morceaux d’un violoniste, d’un batteur, d’un saxophoniste et d’un chœur formé de nombreux amis. Ils se sont approchés du photographe Rolf Perreten, du graphiste Yves Juillerat et d’Alain Tissot à la production artistique pour donner à leur CD encore plus de professionnalisme. Côté finances, le groupe a économisé tous les cachets de leurs concerts et a pu compter sur les communes de Coeuve et de Moutier, ainsi que de la commission de la jeunesse du Jura bernois et du canton du Jura. Le trio «Diabolo», (Elisa et Simon Migy et Camille Tissot) vernira son œuvre le vendredi 15 décembre, à 18 h, au Point Jazz de Courgenay.
On peut se procurer le CD, tiré à ’000 exemplaires, à Delémont chez Pianos Orgues Borloz (aussi à Porrentruy), à la libraire Page d’encre et chez Fournier Musique, à Moutier au P’tit mag et à la librairie Point-virgule, à Coeuve au P’tit mag ou en ligne : www.alaintissot/boutique.html.

Claude Gigandet