Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°46 - Mercredi 20 Décembre 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le mot partage a pris tout son sens

A Saicourt, les participants à la soirée de l’Avant n’ont pas regretté leur déplacement. (photo cag)

Saicourt – Soirée de l’Avent

Tout au long de l’année, la Société de promotion de la commune de Saicourt propose à la population de sympathiques rencontres. Elles permettent aux habitants de mieux se connaître, de prendre un repas offert gracieusement ou de participer à un marché.

S’inscrivant dans ces objectifs, la SPCS a invité toutes les personnes intéressées à se retrouver le samedi 2 décembre dernier dès 16 h, à l’ancienne Scierie Paroz de Saicourt. Cette soirée de l’Avent permettait aux enfants de se faire grimer. Est-ce en raison de la bise ou de la peur de l’obscurité qu’ils ont brillé par leur absence ? Seuls quelques rares courageux ont relevé le défi. L’apéro attira plus de monde. Il faut dire qu’il était copieux. D’appétissantes rissoles au jambon-fromage, le vin chaud, enfin tout ce qu’il fallait pour se mettre en appétit. Sur le coup de 18 h, sous le regard attentif de Stefano Griselli, président de la SPCS, Marie-France Thomi et Joëlle Schmieman, commencèrent de servir des portions de raclettes et des patates toutes bouillantes. Toutes les places assises sous l’abri de toile étaient occupées et chacun se mit à savourer à satiété ce repas parfaitement adapté au climat. De bonnes bouteilles étaient à portée de main, mais pour les empoigner il fallait bien sûr, tout de même, les payer. Le repas était par contre offert, quoique chacun était libre, avant de quitter l’ancienne Scierie Paroz de participer aux frais.

Vivre en paix la période des fêtes de Noël est un véritable cadeau


Juste à côté du four à raclettes, on pouvait discerner que des pâtisseries offertes par des participants avaient été déposées. Aucune publicité ne fut nécessaire pour qu’elles trouvent preneurs en fin de soirée. Merci aux pâtissiers et pâtissières qui les avaient discrètement placées à cet endroit stratégique. A proximité, un attirant feu de bois permettait aux frileux de se réchauffer tout en échangeant les dernières nouvelles. Le sapin de Noël illuminé semblait silencieusement observer tout cela avec plaisir. Vivre en paix la période des fêtes de Noël, n’est-ce pas à l’heure actuelle un cadeau et un privilège que des millions de personnes dans ce monde nous envient en 2017 ?

(cag)