Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°46 - Mercredi 20 Décembre 2017
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Un sentiment de fierté légitime

De gauche à droite : Marc-André Léchot, Myriam Lienhard, Patrizio Maniaci, Philippe Niederhäuser. (photo Olivier Odiet)

ELA – Brunch de l’Espoir

Organisés entre 2006 et 2015, les cinq éditions du Brunch de l’Espoir ont permis de récolter un montant de 325’000 francs en faveur de l’association ELA Suisse qui lutte contre les leucodystrophies. La remise d’un dernier chèque d’un montant de 13’180 francs s’est déroulée vendredi dernier à Sorvilier en présence de Myriam Lienhard, présidente d’ELA Suisse. La boucle est bouclée. Et plutôt bien !

Projet ambitieux ayant notamment pour objectif la sensibilisation de l’opinion public aux maladies orphelines que sont les leucodystrophies, le Brunch de l’Espoir a permis de récolter un montant de 325’000 francs pour le soutien aux familles ainsi que le développement de la recherche médicale.
Pour mémoire, les cinq éditions organisées entre 2006 et 2015 se sont respectivement tenues à Bévilard (2006), Reconvilier (2008), Tramelan (2010, 2015) et Moutier (2012). Pour éviter l’essoufflement, dans tous les sens du terme, cette formule ne sera pas reconduite dans sa forme originale, mais l’hypothèse de créer un nouveau concept ces prochaines années n’est pas à exclure.

Un projet lourd et exigeant


Vendredi dernier à Sorvilier, un dernier chèque de 13’180 francs a été remis à la présidente d’ELA Suisse, Myriam Lienhard par une délégation du comité du Brunch de l’Espoir, soit Patrizio Maniaci (président), Marc-André Léchot (vice-président) et Philippe Niederhäuser (membre). Le montant en question provient de différentes sources, dont la tenue d’un stand à l’inauguration de l’autoroute A16 et des dons. «Nous profitons de cette occasion pour remercier tous les acteurs qui ont gravité autour du Brunch de l’Espoir, soit les bénévoles ; les sponsors, les Clubs Porsche, Ferrari, Lamborghini, Harley-Davidson ; les artistes ; les sportifs d’élite ; les politiciens ; les écoles ; les chorales ; les pompiers ; les autorités communales ; les sociétés et, bien sûr, la population», souligne Patrizio Maniaci. «Au départ de cette belle aventure, nous étions loin d’imaginer qu’elle allait rencontrer un tel succès», poursuit-il. «Nous dressons aujourd’hui le bilan de ce projet sans le moindre regret, mais avec un sentiment de fierté légitime. Le travail réalisé en amont des manifestations était titanesque au même titre d’ailleurs que la gestion des centaines de bénévoles qui ont œuvré sur chaque site avec un bel esprit de solidarité.Ce projet était si lourd et si exigeant qu’il ne pouvait raisonnablement pas se poursuivre dans la durée», conclut Patrizio Maniaci tout en précisant qu’aucun accident n’a été déploré lors de ces cinq événements hauts en couleur placés sous le signe du partage, de l’échange et de la solidarité. Bravo et merci pour tout !

Olivier Odiet