Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°13 - Jeudi 5 Avril 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

L’évasion entre peinture et montagne

Corgémont – Conférence et exposition de Georges Gonzales

Sauvetage en montagne et présentation d’œuvres d’art par le guide-secouriste Georges Gonzales, jeudi 12 avril (20 h) à la Salle des spectacles de Corgémont. Exposition de ses peintures et sculptures du lundi 9 au jeudi 12 avril dans la même salle.

Georges Gonzales, guide de haute montagne, moniteur de ski et secouriste dans les Pyrénées, viendra présenter sa vision du monde de la montagne à travers sa peinture, ses sculptures et donnera une conférence publique le jeudi soir.
C’est un sauveteur aguerri qui nous parlera de son expérience de la montagne et plus précisément du sauvetage. Georges Gonzales est né en janvier 1946 à Bagnères de Bigorre dans les Pyrénées françaises, d’un père espagnol natif de la Sierra du Gredos et d’une mère italienne des Dolomites de Brenta. Après une jeunesse compliquée au sortir de la guerre, il a l’obligation de s’intégrer dans ce nouveau pays. Son adolescence est difficile et contrariée par son statut d’immigré (insultes, provocations, bagarres…) et des parents l’obligeant, enfant, à redoubler d’efforts. Situation oblige.
Son éducation est basée sur le culte du travail bien fait et surtout du : «Tais-toi !».

Reçu chez les Chasseurs alpins


La famille étant peu fortunée, ses loisirs sont consacrés à la découverte de la montagne. Suivent des études classiques mais, passionné de dessin, il intègre de 1967 à 1971 l’école des Beaux-Arts de Toulouse et repousse au maximum l’appel obligatoire sous les drapeaux. Puis, à 22 ans, après avoir réalisé des peintures décoratives sur poterie pendant un an, il fait son service militaire dans les Chasseurs alpins et découvre une nouvelle fois la montagne. Sur les conseils d’un officier basant son argumentation sur ses passions, l’art et la montagne : «Tu verras, tu pourras faire les deux», il postule pour les unités de Secours en montagne de la gendarmerie nationale.

Deux passions menées de front


Georges Gonzales chemine alors entre toiles, sculptures et montagnes, troquant à l’infini le piolet pour les pinceaux et inversement. S’évader, se dépasser, deux points où la montagne et la peinture se rejoignent. Deux passions qu’il s’est toujours employé à mener de front. Au cours de sa carrière de secouriste et commandant d’unités du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM), il réalise des expositions qu’il prépare sur son temps libre. Il fut entre autres commandant du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Corte en Corse puis de Chamonix. Il quitte en 1995 les Unités secours en montagne pour pratiquer le métier de guide et moniteur de ski indépendant et revient à ses premières amours : l’art.

Vernissage le lundi 9 avril


C’est en 2014 qu’il cosignait avec Jean-Paul Quilici un premier ouvrage «U Solcu di a Storia, le sillon de l’histoire» dans lequel ses peintures remplacent les photos.
Cet ouvrage retrace l’histoire du GR 20, célèbre sentier de randonnée en Corse. Ensuite, en 2017, il poursuit avec «Corsica» itinéraires et sentiers corses.
Peintures, dessins, aquarelles, pastels de Georges Gonzalez enrichissent ces deux publications.
En présence de l’artiste, l’exposition se déroulera du lundi 9 avril (vernissage) au mercredi 11 de 18 h à 21 h à la Salle de spectacles de Corgémont, l’entrée est libre. Il sera possible d’acquérir les œuvres.
La conférence publique du jeudi 12 avril débutera à 20 h. Elle sera suivie d’un débat et de la dédicace des œuvres du conférencier.

Prix d’entrée : 18.- ; AVS et membres ACL : 15.- ; enfants accompagnés : 5.-.

(cp-oo)