Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°13 - Jeudi 5 Avril 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

«J’aime mon métier pour sa diversité»

Pleinement satisfaite de sa situation professionnelle, Patricia Paroz respire la sérénité. (photo Olivier Odiet)

Patricia Paroz (secrétaire communale)

Patricia Paroz occupe la fonction de secrétaire à la commune de Saicourt depuis 1999 et de secrétaire-caissière depuis 2006, mais elle n’éprouve pas le moindre sentiment de lassitude tant son travail est varié et enrichissant. Regroupant les villages de Bellelay, Le Fuet et Saicourt, l’administration communale file une parfaite harmonie avec le Conseil municipal emmené par un maire hyperactif et compétent, Markus Gerber.

Après avoir effectuée un apprentissage d’employée de commerce chez Schaublin à Bévilard, Patricia Paroz a décidé de perfectionner son anglais comme fille au pair aux Etats-Unis durant une année. De retour en Suisse, elle a rejoint le Swatch Group, plus précisément chez Certina à Bienne (4 ans) et Rado à Longeau (2 ans). En 1999, les portes de l’administration communale de Saicourt se sont ouvertes pour Patricia Paroz qui a d’abord occupé la fonction de secrétaire avant que le poste de caissière ne vienne se greffer sur son cahier des charges en 2006. Prise de PV aux séances de l’exécutif et de l’assemblée communale; gestion des permis de construire, finances, téléphones, guichets: c’est un travail très diversifié qui est réservé à Patricia Paroz. Quant à sa collègue Carine Soldati, elle évite également la routine en s’occupant du contrôle des habitants, des impôts et des votations.

Des dossiers consistants


Parmi les principaux dossiers qui sont actuellement traités par le conseil municipal, on citera le plan général d’alimentation en eau (PGA) qui prévoit notamment la construction d’un nouveau réservoir au Fuet ainsi que la remise aux normes de la station de pompage au lieu-dit «La Rouge-Eau»; le dernier tronçon des travaux de la traversée de Saicourt; la zone à bâtir Pré Paroz, dont la commune est propriétaire du terrain. Le dossier est actuellement en examen préalable à l’OACOT. Ce plan de quartier prévoit l’implantation de deux immeubles locatifs et six individuels destinés à attirer de nouvelles familles dans la commune. En parallèle, une étude vient de débuter pour le remplacement du chauffage à mazout par un chauffage à distance aux copeaux de bois pour le bâtiment communal et le nouveau quartier Pré Paroz. On précisera encore qu’un projet vient récemment de se concrétiser. Il s’agit de la rénovation du clocher situé au cœur du village du Fuet.
Selon Patricia Paroz, il règne une ambiance harmonieuse et constructive au sein du Conseil municipal qui ne perd pas son énergie inutilement dans des querelles partisanes.

Ouverture d’une nouvelle classe


Si la commune de Saicourt a vu sa population augmenter de 2016 à 2017, c’est aussi grâce à son école qui accueille des élèves au Fuet (1H-4H), à Saicourt (5H-8H) et à Bellelay (9H-11H). L’ouverture d’une nouvelle classe à Saicourt est d’ores et déjà prévue pour l’année scolaire 2018-2019.
Au niveau financier, la commune de Saicourt est plutôt bien lotie puisqu’elle boucle ses exercices dans les chiffres noirs malgré des budgets déficitaires. Soucieuses d’offrir des infrastructures de qualité à leur population ainsi qu’une bonne qualité de vie, les autorités municipales procèdent actuellement à de lourds investissements qui ne mettront toutefois pas la fortune à disposition en péril.
Si les trois villages qui forment la commune de Saicourt proposent de nombreuses manifestations durant l’année, c’est aussi grâce au dynamisme de la Société de promotion qui organise notamment la fête des cerises, le dîner des retraités ainsi que les Fenêtres de l’Avent. La vie associative est également très fournie sachant que les sociétés (HC Le Fuet-Bellelay, société de gymnastique, sociétés de tir, Saicourt Event Team, société des sports et Jodler-Club Enzian) ne reculent devant aucun sacrifice pour assurer le bon déroulement de leurs différentes activités.

Olivier Odiet


Conseil municipal: les 7 sages


Markus Gerber(maire): administration, police, agriculture
Jean-Pierre Gerber (vice-maire): travaux publics
Christelle Ruch: bâtiments publics, aménagement du territoire, environnement
Evan Bueche: eaux, éclairage public
Virginie Grossniklaus: écoles
Romain Koller: finances
Pierre Mosimann: œuvres sociales