Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°17 - Jeudi 3 Mai 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Créativité stimulée par le jeu libre

Crèche «Les Lucioles»

Dirigée par Joëlle Gairaud depuis février 2015, la crèche «Les Lucioles» à Tramelan met l’accent sur le jeu libre dans le sens où cette manière de procéder stimule la créativité, développe la confiance et favorise l’autonomie. Autre spécificité de l’établissement: l’étroite collaboration entretenue avec les parents par l’organisation de journées thématiques.

Gérée par l’association «Les Lucioles», la crèche du même nom existe depuis 2002. Selon la directrice Joëlle Gairaud, près de 50 enfants (entre 3 mois et 4 ans) fréquentent «Les Lucioles» qui disposent de 18 places subventionnées et 2 places privées. Les bambins sont répartis par groupe d’âge, soit Les Coccinelles (les petits), Les Sauterelles (les moyens) et Les Papillons (les grands). Joëlle Gairaud précise que la configuration du bâtiment ne permet pas d’augmenter la capacité d’accueil, mais la liste d’attente s’allonge et des solutions devront être trouvées pour remédier à ce manque de place. En plus de la directrice, la crèche compte 3 éducatrices de l’enfance ES, une puéricultrice-éducatrice, une nurse, une maîtresse d’école enfantine, une apprentie assistante socio-éducative et 4 stagiaires, dont deux issues du ceff SANTÉ-SOCIAL. En 2016, la crèche «Les Lucioles» a obtenu le prix de la meilleure entreprise formatrice (moins de 50 employés) décerné par la CEP et la Direction de l’instruction publique.

Privilégier l’éveil sensoriel


L’association «Les Lucioles» est présidée par Valérie Piccand. Le Conseil municipal de Tramelan est représenté au comité par Florian Voumard, en charge du dicastère de l’Action sociale. Subventionnée par le canton, la crèche «Les Lucioles» fonctionne selon le système d’une forme juridique privée-associative. Les parents sont membres de l’association et versent une cotisation annuelle de 30 francs en plus des prestations qui leurs sont facturées. Selon la directrice Joëlle Gairaud, la crèche a pour philosophie de privilégier l’éveil sensoriel. Cette technique passe par le jeu libre: regarder, toucher, sentir, écouter, manipuler.

L’apprentissage des découvertes


Cette manière de procéder stimule la créativité, développe la confiance et favorise l’autonomie. «Les enfants qui viennent à la crèche se trouvent dans la période charnière de l’apprentissage des découvertes. Il faut les laisser expérimenter les choses sans vouloir leur montrer tout de suite comment ils doivent faire», signale-t-elle. Les enfants de la crèche partagent également des moments avec les résidents du Foyer de jour Les Lovières pour maintenir un lien intergénérationnel. D’autre part, ils profitent de l’infrastructure de la médiathèque du CIP pour assister à des activités axées autour des contes ou de la lecture, par exemple. Aux Lucioles, la manière de collaborer avec les parents a été repensée. «L’idée, c’est de faire tomber les barrières, d’avancer main dans la main en se considérant comme des partenaires», confie la directrice. «Nous avons donc pris des mesures concrètes qui se traduisent par la mise en place de journées thématiques. Lors du 1er semestre, on organise un petit-déjeuner en commun le samedi matin. Nous pouvons ainsi échanger et partager dans la convivialité, sans se sentir sous l’emprise du stress.Une soirée est également organisée en automne en collaboration avec la Santé bernoise. Les parents choisissent eux-mêmes le thème qu’ils souhaitent aborder.» Quand on demande à Joëlle Gairaud ce qui la passionne le plus dans sa fonction de directrice des Lucioles, sa réponse est limpide: «C’est le fait de concrétiser un projet résultant d’une réflexion menée par toute l’équipe de la crèche. Je suis fascinée par les avancées pédagogiques de la petite enfance. Le rapport avec les familles est également très important. Quand une maman me dit «je suis contente de mettre mes enfants dans votre crèche, c’est la plus belle des récompenses.»
On précisera encore que la crèche «Les Lucioles» peut compter sur le savoir-faire d’une cuisinière passionnée qui propose uniquement des spécialités «maison», de la confiture en passant par le pain, la pâte à pizza et les rouleaux de printemps. Elle est efficacement secondée dans son travail par une stagiaire de l’école à journée continue (EJC).

Olivier Odiet