Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°18 - Mercredi 9 Mai 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Moutier en panne de confiance

FC Moutier

En s’inclinant samedi dernier face à Timau Bâle (2-0), le FC Moutier doit maintenant songer à comptabiliser un maximum de points lors de ses deux matches à domicile (Konolfingen et Reinach) pour s’éloigner de la zone dangereuse. Le problème se situe principalement dans les phases de finition. Reste à espérer que les artificiers prévôtois n’attendront plus trop longtemps avant de se réveiller car la situation devient gentiment préoccupante.

Le potentiel est là, les occasions aussi, mais il manque l’efficacité lors de l’ultime geste. Tel est en substance le message délivré par le défenseur du FC Moutier Gillian Ren au moment d’analyser la situation du club prévôtois. Samedi dernier, l’équipe de David Quain n’a pas été en mesure de concrétiser ses nombreuses occasions au Rankhof face à Timau Bâle. Verdict: 2-0 pour l’équipe alémanique. Sachant que Moutier occupe actuellement le 10e rang et que la barre se rapproche toujours davantage, on se dit qu’il s’agira de ne pas se fourvoyer à domicile mercredi 9 mai face à Konolfingen (3e) et dimanche 13 mai contre Reinach (12e). «On se sent un peu sous pression, c’est clair. Certains joueurs arrivent bien à gérer ce stress, d’autres moins. J’espère simplement que notre situation au classement ne se traduira pas par une crispation sur le terrain, car il faut absolument renouer avec le succès», explique Gillian Ren.

Maladresse et précipitation


Selon ses propres termes, Moutier est solide dans tous les secteurs de jeu, mais la réussite n’est pas au rendez-vous. «C’est toujours le même refrain. Quand une équipe joue le haut du tableau, ça rigole, mais quand elle a besoin de points, la malchance s’installe. C’est exactement ce qui arrive au FC Moutier actuellement», poursuit-il. «Bien sûr, la guigne n’explique pas tout. La maladresse et la précipitation sont également mauvaises conseillères. Il faudrait que Moutier trouve le chemin des filets à cinq ou six reprises d’un coup pour retrouver la confiance devant le but adverse. A force de gaspiller nos chances, on ne peut que se retrouver avec le moral dans les chaussettes.» Toujours selon Gillian Ren, le FC Moutier a le potentiel requis pour jouer un rôle en vue dans ce groupe. Il suffit de se référer à certaines rencontres comme face à Bienne ou Dornach pour s’en convaincre. Tout ça pour dire que la place actuelle de l’équipe prévôtoise ne traduit pas sa véritable valeur. «On avait déjà tiré la sonnette d’alarme avant le match disputé au stade d’Orange face au FCTT. Avec la défaite essuyée samedi contre Timau Bâle, le tableau est encore plus sombre. Je suis toutefois persuadé que si nous gardons un état d’esprit positif, le ciel va bien finir par s’éclaircir.» Il suffit parfois d’une étincelle pour qu’une équipe retrouve toute sa flamboyance. Reste à espérer que le FCM provoquera le déclic très vite de manière à se débarrasser de certains doutes. C’est uniquement en respirant la sérénité qu’il est possible de proposer un football champagne. A Moutier comme ailleurs…

Olivier Odiet


Novimmob Stadium, mercredi 9 mai à 20 h
FC Moutier – FC Konolfingen

Novimmob Stadium, dimanche 13 mai à 15 h 30
FC Moutier – FC Reinach