Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°36 - Mercredi 10 Octobre 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Les élèves veulent décrocher la Lune

Moutier – ceff artisanat

Comme il est de coutume depuis quelques années, les élèves du ceff artisanat de Moutier (école professionnelle), dans le cadre de leur enseignement de culture générale, se mobilisent pour une cause humanitaire. C’est ainsi que quatre classes, représentant six métiers, se sont unies pour favoriser l’association «Décrochez la Lune», qui vise à intégrer des personnes en situation de handicap dans un hôtel-restaurant de St-Ursanne, qui devrait ouvrir ses portes dans moins d’un an. Leur but: récolter de l’argent pour contribuer à la mise en place et le suivi afin que l’établissement soit financièrement autonome, et sensibiliser la population.

Chaque année, les élèves sont sensibilisés à un projet pédagogique et mènent une réflexion complète dans le but d’aider, au travers d’une œuvre de bienfaisance, des personnes dans le besoin. Ils partent de la recherche de l’idée à sa concrétisation, au travers de mûres réflexions, pour mener l’action à son terme et la réaliser matériellement, sous l’égide de deux de leurs profs, Maud Guerne et Jacques Stämpfli.

Belles trottes en perspective


C’est un projet bien ficelé qui a donc vu le jour, présenté en conférence de presse par les élèves eux-mêmes, issus de 4 classes différentes, représentant 6 métiers et 36 élèves. Un représentant du comité de «Décrochez la Lune», Claude-Alain Zaugg, a également apporté le message de l’association. Il fallait tout d’abord trouver l’idée qui s’est portée, après concertation sur cet hôtel-restaurant d’un genre particulier et qui ouvrira ses portes l’an prochain. Pour récolter des fonds, les apprentis ont eu l’idée de vendre des kilomètres, parcourus soit à pied, soit en VTT. Un tracé pour chaque discipline, et non des moindres, a été défini. C’est ainsi que le parcours pédestre partira de Delémont pour rejoindre St-Ursanne, en passant par Séprais et le col des Rangiers. Une belle trotte de près de 25 km pour environ 6 heures de marche. Quant au parcours VTT, d’environ 6 heures et une septantaine de kilomètres, il partira de Moutier et son Raimeux en passant par Courrendlin, Séprais et St-Ursanne avec le retour par Les Rangiers, La Haute Borne, Courroux, pour revenir à Moutier.
Les élèves ont édité un dépliant expliquant leur motivation, et vont à la rencontre de la population pour l’inviter à financer chaque kilomètre parcouru à un franc ou plus. C’est le lundi 18 juin que se déroulera ce projet, qui peut être encore soutenu par des dons. Les apprentis se sont répartis les tâches: les spécialistes en restauration, ferblantiers et installateurs sanitaires se sont chargés des papillons publicitaires et de la tirelire qui sera déposée au secrétariat du ceff, invitant toutes et tous à y verser leur obole, tandis que les installateurs-électriciens, polymécaniciens et dessinateurs-constructeurs se sont chargés du dossier de presse ainsi que des parcours.

Décrochez la Lune


Le projet de l’association, fondée par Véronique et Pascal Berberat de Courgenay, consiste à intégrer des personnes en situation de handicap dans un hôtel-restaurant, à savoir La Demi-Lune de St-Ursanne. D’autres personnes se sont jointes au couple, notamment des parents concernés par la mobilité réduite de leur enfant. Ce genre de résidence existe déjà à Martigny et à Bâle. L’objectif est d’avoir un établissement financièrement autonome tout en ayant une prise en charge individuelle des personnes en situation de handicap, en apportant une aide adaptée à chacune selon ses besoins. Au départ 5 employés de base seront formés pour cette intégration et il est prévu de pouvoir engager 7 postes plein-temps, sur une quinzaine de collaborateurs. Un emploi dans cet hôtel-restaurant, permettra l’épanouissement des personnes en situation de handicap en leur donnant accès à un travail adapté, en intégration et en leur apporter un maximum d’autonomie. Elles seront bien entendu soutenues par des professionnels qui apporteront une aide ciblée.
Pour la mise en place et le suivi, une spécialiste diplômée en BCBA (une personne qui a obtenu une certification en analyse sur comportement) sera superviseuse du projet et proposera les outils pouvant aider les personnes en situation de handicap en fonction de la tâche, et donnera les conseils nécessaires au personnel de base de l’hôtel-restaurant, soit en cuisine, soit au service ou dans les chambres.
Pour décrocher la Lune, l’association compte sur un apport de dons de Fr. 300’000.-. Le budget dépasse 1,3 million de francs pour tout remettre aux normes. L’association a ouvert, en parallèle des dons privés, un compte sur une plateforme de financement participatif et compte également beaucoup sur l’apport de fondations, d’associations, d’organisations ou de particuliers. Un tiers de la somme nécessaire a déjà été réuni. L’action humanitaire des jeunes apprentis du ceff sera donc la bienvenue, eux qui espèrent engranger près de Fr. 10’000.- pour ce restaurant extraordinaire, qui sera tenu par des gens extraordinaires.

Claude Gigandet