Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°36 - Mercredi 10 Octobre 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Jamais confrontée à la monotonie

Fabienne Meier (Collaboratrice à l’administration communale)

Au sein de l’administration communale de Crémines, les tâches sont clairement définies entre la secrétaire-caissière Nadège Wegmüller-Thourot et Fabienne Meier, collaboratrice à 60%. Ce duo très complémentaire file une parfaite harmonie et l’importante masse de travail qui leur incombe est abattue avec une formidable efficacité. La secrétaire-caissière ayant déjà fait l’objet d’un reportage dans ces colonnes, c’est au tour de Fabienne Meier d’évoquer les spécificités d’une fonction qu’elle n’abandonnerait pour rien au monde.

Avant de s’imprégner de l’ambiance chaleureuse qui règne au sein de l’administration communale de Crémines, Fabienne Meier avait déjà trouvé chaussure à son pied lors de son apprentissage de vendeuse/gestionnaire du commerce de détail effectué chez Zaffaroni, magasin de souliers qui marqua son époque à Moutier. Attirée par l’air pur de l’Oberland bernois, elle a enrichi son bagage professionnel durant une saison d’hiver dans le magasin de sports familial Victor Gertsch, dont le père Ernst n’est autre que le fondateur des courses du Lauberhorn. Cette belle expérience laisse un souvenir lumineux à Fabienne Meier qui connaissait déjà bien Wengen pour y avoir passé toutes ses vacances à la colonie La Soldanelle durant sa jeunesse. Avant de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèses durant 16 ans pour se consacrer à l’éducation de ses deux enfants, elle avait travaillé en tant qu’employée de commerce chez Verres Industriels à Moutier. Parfaitement consciente qu’elle ne retrouverait pas un emploi dans son domaine de prédilection sans mettre ses connaissances en informatique au goût du jour, cette grande admiratrice des Etats-Unis a suivi des cours à l’UP. Une étape qui s’est visiblement avérée utile sachant que les autorités de Crémines ont retenu sa candidature lors de la mise au concours du poste de collaboratrice au sein de l’administration communale.

Chaque journée réserve son lot d’imprévus


Depuis novembre 2013, Fabienne Meier jongle entre le contrôle des habitants, les permis de construire et les votations-élections avec un bel enthousiasme. «C’est un travail très diversifié qui me met en contact avec la population en permanence et je ne suis jamais confrontée à la monotonie», explique-t-elle. «Le côté ingrat de ce job? C’est la complexité des permis de construire. La procédure à suivre est parfois très longue et suscite l’impatience des requérants qui ne saisissent pas forcément tout le cheminement qui conduit à l’obtention du permis. C’est la loi et nous ne pouvons tout simplement pas la contourner pour essayer d’aller plus vite.» Fabienne Meier apprécie tout particulièrement l’effet de surprise qui compose son quotidien: «Je n’arrive jamais à suivre le programme que je me suis fixé le matin en arrivant au bureau. Chaque journée réserve son lot d’imprévus qu’il faut généralement traiter dans l’urgence. Je n’ai donc surtout pas l’impression d’occuper un poste de fonctionnaire.» Mariée et mère de deux fils adultes, Fabienne Meier suit actuellement des cours d’anglais à l’UP. Elle pratique la course à pied, la marche et le ski sans pour autant faire partie d’une société: «Cela impliquerait de m’astreindre à un horaire et je ne conçois pas les loisirs de cette manière-là. Je suis assez individualiste», souligne cette passionnée de bricolage qui affectionne tout particulièrement de restaurer des vieux meubles. Domiciliée à Crémines depuis 1993, elle n’a jamais connu le moindre problème d’intégration dans un village qui bénéficie de toutes les commodités nécessaires pour s’assurer une formidable qualité de vie que Fabienne Meier savoure sans modération.

Olivier Odiet