Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°22 - Mercredi 6 Juin 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Calme et serein comme le village!

Bernard Gafner (Conseiller communal)

Conseiller communal de Corcelles en charge du dicastère des finances entre 1994 et 2000, Bernard Gafner a décidé de rejoindre l’exécutif une deuxième fois en 2016 pour rendre service à la commune. Loyal, empathique et consciencieux, ce fidèle employé de l’Autorité de taxation à Moutier (41 ans de service) est le reflet d’un village qui ne fait pas de vague. Mais cette tranquillité n’empêche toutefois pas les autorités communales de crouler sous les dossiers et d’en faire le meilleur usage possible.

«Lors de mon premier passage au conseil communal de Corcelles, on arrivait encore à arranger les choses à la bonne franquette. Mais cette période-là est révolue. Aujourd’hui, les autorités doivent formellement s’en tenir aux règlements définis, ce qui ne laisse plus vraiment la porte ouverte au bon sens.» C’est en ces termes que Bernard Gafner distingue deux situations bien distinctes. Celle vécue entre 1994 et 2000 et le contexte qui se dessine depuis son retour à l’exécutif en 2016. En clair, tout est devenu plus pointu et la préparation d’une séance du conseil communal nécessite beaucoup plus de temps que dans le passé. Si Bernard Gafner a décidé de s’engager une seconde fois pour la collectivité publique, ce n’est pas parce qu’il se sent l’âme d’un politicien, mais plutôt pour rendre service à la commune. «Il est toujours plus difficile de trouver des personnes disposées à s’investir au sein des autorités», précise-t-il. «C’est aussi pour cette raison que j’étais favorable à la fusion des communes du Grand Val. Le projet a capoté en raison du refus de la commune de Crémines, mais il n’est pas enterré pour autant. A moyen terme, une nouvelle mouture sera lancée en incluant les communes de Roches et de Perrefitte.» L’organisation d’un service social avec ces mêmes communes (Belprahon, Corcelles, Crémines, Eschert, Grandval, Roches et Perrefitte) est également envisagée. Toujours au sujet des projets qui occupent les autorités, Bernard Gafner évoque le développement du site touristique du Gore-Virat en le rendant encore plus intéressant et plus accueillant. Traiter et considérer chaque citoyen du village sur un pied d’égalité leur tient particulièrement à cœur. Au même titre d’ailleurs que le fait de prendre soin des citoyennes et citoyens en maintenant des événements récréatifs pour souder les liens (sortie des aînés, fondue annuelle pour tous les villageois, activité estivale à la forge du Martinet avec repas, etc…).

Site culturel de renom


Sous l’impulsion de leur maire Jean Aebi, les membres du conseil communal de Corcelles mettent toute leur énergie dans les innombrables dossiers à traiter (plan d’aménagement local; mensuration officielle; cadastre de restriction de droit public en collaboration avec les autres communes du Grand Val; installation de compteurs d’eau et de 3 containers semi-enterrés pour la gestion et le ramassage des déchets). Bernard Gafner précise également que les fermes du Petit-Pré à Raimeux et la ferme de la Tuf ont trop longtemps été laissées à l’abandon. Le conseil communal mène actuellement une réflexion quant à leur avenir.
Parmi les pistes qui se dessinent, on citera une rénovation (sur la base d’expertises réalisées par Solex Ingénierie Sàrl, les investissements seraient conséquents); l’établissement d’un droit de superficie pour du long terme; la vente et d’autres variantes encore. A noter que ces biens bourgeois sont gérés par la commune mixte de Corcelles. Ce village de 200 habitants regorge d’atouts. D’abord la commune présente des finances saines avec un capital propre de 630’528 francs. Ensuite, les attraits touristiques sont multiples (à vingt minutes de Soleure par le train; à deux pas des belles forêts; site culturel de renom: la forge «Le Martinet», à l’abri des grands trafics. En résumé: le village de Corcelles offre une formidable qualité de vie à ses habitants qui ne boudent pas leur plaisir. Mais est-ce vraiment une surprise? 

Olivier Odiet


La composition du conseil communal


Jean Aebi (maire): travaux publics
Philippe Flück (vice-maire): fermes, pâturages et forêts
Priscille Beuret-Mathez: œuvres sociales, écoles
Marianne Müller: urbanisme, eau
Bernard Gafner: finances