Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°22 - Mercredi 6 Juin 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Renfer: une pêche d’enfer!

Orvin – Fête de lutte du Jura bernois

Installé sur un petit nuage depuis son premier combat, Lukas Renfer a vécu un rêve éveillé en se qualifiant pour la finale de la 91e Fête de lutte du Jura bernois face à Simon Anderegg. Un match nul a ponctué ce duel crispant et la victoire est finalement revenue à trois lutteurs, soit Florian Gnägi, Willy Graber et Ruedi Roschi. Retour sur un événement haut en couleur qui a attiré près de 2700 personnes sur les deux jours.

C’est dans un cadre idyllique que s’est tenu la 91e Fête de lutte du Jura bernois samedi et dimanche derniers sur les hauteurs d’Orvin. Malgré les forfaits de lutteurs bernois chevronnés comme Christian Stucki, Mathias Glarner ou encore Kilian Wenger, le spectacle proposé a tenu toutes ses promesses et cet événement restera à jamais gravé dans les mémoires en raison de l’exploit historique réalisé par Lukas Renfer. En effet, aucun lutteur du Jura bernois n’avait réussi à se qualifier pour la finale depuis 1965. «L’objectif de la journée était de gagner une couronne, mais l’appétit vient en mangeant et j’ai tout donné pour remporter la finale. Même si je n’y suis pas parvenu, je garderai un magnifique souvenir de cette fête de lutte», confie le lutteur de Corgémont qui a gagné la 9e couronne de sa carrière. «Durant la journée, j’ai souvent ressenti la blessure survenue lors de la Mittelandaise, mais l’envie de signer un exploit était plus forte que la douleur et je suis ravi d’avoir pu écrire l’histoire en disputant ma première finale.» Un deuxième athlète du Jura bernois a remporté une couronne à Orvin. Il s’agit du lutteur de Sonceboz Maël Staub, qui a signé 4 victoires et 2 nuls: «Je suis très satisfait de ma journée», confiait-il. «Mon objectif est atteint et qui plus est devant mes copains. C’est très réjouissant. Je lève également mon chapeau à mon collègue Lukas Renfer pour sa magnifique performance. Je suis très content pour lui.» Le lutteur de Champoz Thierry Neukomm caressait l’espoir de remporter la première couronne de sa carrière à Orvin. Après un début de journée fracassant avec deux victoires à la clé, le ressort s’est cassé et la 4e passe lui a été fatale: «Il me manque encore ce petit plus qui fait la différence», analysait-il. «Je vais remettre l’ouvrage sur le métier de manière à faire la meilleure saison possible.» Samedi, les jeunes lutteurs du Jura bernois se sont également distingués. Jérémy Tschanz (Tavannes), Luca Zryd (Tavannes), Benoit Danz (La Heutte) et Matthieu Burger (Les Prés d’Orvin) ont tous remporté une palme. La relève est assurée.

Marc-André Léchot aux anges


Président du comité d’organisation, Marc-André Léchot affichait une mine rayonnante à l’heure du bilan: «Sur les deux jours, nous avons accueilli près de 2700 personnes sur le site et c’est extrêmement positif. Deuxième constat réjouissant: aucun couac organisationnel n’est venu ternir la manifestation et les samaritains ont seulement dû intervenir pour des petits bobos. J’ai eu la chance de pouvoir travailler avec un comité motivé et réactif. Samedi, nous avons décelé quelques imperfections et tout a été mis en œuvre pour éviter qu’un tel scénario ne se reproduise le dimanche.» Marc-André Léchot tient encore à remercier toutes les personnes qui ont œuvré de près ou de loin au bon déroulement de cette 91e Fête de lutte du Jura bernois qui a également valu par des productions folkloriques du meilleur cru. On en frissonne encore…

Olivier Odiet