Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°28 - Mercredi 15 Août 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le fruit d’une belle complicité

Championnat suisse des rallyes

Steeves Schneeberger a remporté le 15e Rallye du Chablais, qui s’est déroulé du 31 mai au 2 juin dernier. En réalisant cette performance en compagnie de son épouse Isabelle, il pointe désormais en tête du Championnat suisse des rallyes. A 52 ans, le pilote jurassien a montré qu’il faudra encore compter sur lui cette saison. Rencontre.

Quelques jours après sa victoire au 15e Rallye du Chablais, Steeves Schneeberger a encore plein d’étoiles dans les yeux lorsqu’il évoque son sacre: «C’est mon plus beau titre jusqu’à présent même si j’ai été Champion suisse en VH à trois reprises. Je n’ai pas encore beaucoup d’expérience avec cette voiture que j’ai achetée cette année. Ce résultat est donc exceptionnel puisque nous avons encore une grande marge de progression.» Et cerise sur le gâteau, en plus de sa victoire, Steeves Schneeberger a eu l’occasion de parler longuement avec son idole Ari Vatanen, invité de l’évènement: «Pour moi, c’est une légende. C’est ma référence. Recevoir des félicitations d’un homme comme lui est juste exceptionnel», raconte, encore ému, le Jurassien. Mais au-delà de l’émotion suscitée par la victoire, le pilote de Courrendlin réalise une belle opération puisqu’il prend la tête du Championnat suisse des rallyes. Autant dire que depuis, sa cote a grimpé et qu’il a été très sollicité: «J’ai reçu de nombreux témoignages de personnes qui me suivent depuis mes débuts. On a beaucoup travaillé pour en arriver là et ces retours font du bien», explique le pilote. Du côté du sponsoring, les choses devraient s’améliorer aussi pour le Jurassien, qui ne souhaite toutefois pas en dire trop pour l’instant. Ce titre était également synonyme d’anniversaire puisqu’il s’agissait de son 50e rallye. Agé de 52 ans, Steeves Schneeberger pratique ce sport depuis 1987. Un rallye-anniversaire qui lui a bel et bien porté chance.

«Besoin d’être canalisé»


Au volant de la Ford Fiesta, racheté à Olivier Burri, Steeves Schneeberger s’est montré le plus régulier lors de cette 15e édition. Il a su gérer sa course stratégiquement sur la durée. Les favoris, Cédric Althaus/Jessica Bayard et Mike Coppens/Renaud Jamoul, ont eux connu quelques déboires et se sont vu privés de podium. Alors que les premiers sont sortis de la route dans l’ES 10, Mike Coppens et Renaud Jamoul sont sortis un tour trop tôt dans l’ES 11. Comme on le dit souvent, l’important en rallye, c’est d’être présent à l’arrivée. Et le couple Schneeberger n’a pas tremblé au moment de conclure la dernière épreuve qui menait à la plus haute marche du podium. Quand il s’agit de gérer la pression, Steeves peut compter sur sa navigatrice Isabelle, qui est également sa partenaire dans la vie: «Il a besoin d’être canalisé. Et c’est mon rôle de le faire, ce qui n’est pas toujours facile», explique la navigatrice d’origine valaisanne.

Un couple de choc


Isabelle et Steeves sont de véritables passionnés de sports automobiles et ce depuis des années. Ils se sont d’ailleurs connu en 2013 sur un rallye en Italie et font équipe depuis. Leur complicité, dans la vie comme sur la piste, semble être devenue un atout majeur pour la compétition comme le confirme le pilote jurassien: «Nous sommes vraiment complémentaires. Isabelle me seconde parfaitement et je sais que je ne suis pas facile à gérer.»
Au vu de cet excellent résultat, le couple aborde désormais la saison d’un autre œil et espère finir sur le podium du Championnat suisse. Et ils rêvent même de la plus haute marche! La prochaine échéance s’annonce les 21 et 22 juillet au Moscato Rallye en Italie.
Au classement, Steeves Schneeberger compte désormais 15 points d’avance sur le tessinois Ivan Ballinari, qui souhaitera clairement en découdre puisqu’il a dû renoncer au Rallye du Chablais à la dernière minute en raison de problèmes de santé. D’ici là, le pilote d’origine prévôtoise va se remettre au travail: «Je ne connais pas encore bien cette voiture et je me réjouis d’en apprendre davantage au niveau technique et de progresser au fil des mois. Initialement, je ne pensais pas me lancer en moderne cette année. Mais étant donné que j’ai dû changer mes plans car mon autre voiture n’était pas prête, tout ce qui adviendra cette saison ne sera que du bonus.» Coaché par Olivier Burri, le pilote va maintenant s’atteler aux derniers réglages et améliorer également sa condition physique: «Cette victoire m’a boosté. J’ai envie d’aller de l’avant. Il me reste un grand travail à accomplir mais je suis impatient de m’y atteler.»
Pas de vacances d’été prévues pour le couple qui doit désormais confirmer cet excellent résultat. Et à l’issue de la saison, Steeves et Isabelle s’offriront certainement des vacances dédiées à la plongée, une autre passion qu’ils partagent.

Pascale Stehlin