Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°26 - Mercredi 4 Juillet 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Une tournée pas comme les autres!

La Poste présente ses nouvelles prestations à la population

On connaissait déjà la tournée du facteur, mais pas forcément celle qui voit le Géant jaune partir à la rencontre de la population pour présenter sa large palette de nouvelles prestations. Baptisée «Post on Tour», cette opération marketing permet aux visiteurs de découvrir les dernières évolutions en compagnie de représentants de La Poste qui offrent saucisses et boissons pour l’occasion. Le public n’est surtout pas insensible à cette opération de charme. Pas si timbrée que ça, La Poste!

Organiser des journées découvertes dans plusieurs villes de Suisse pour familiariser le public et la clientèle avec les prestations innovantes de La Poste est une démarche qui vaut son pesant d’or. D’une part en raison de son caractère de proximité et d’autre part pour l’engouement qu’elle engendre auprès de la population. Avec cette tournée, on ne peut plus reprocher au Géant jaune un éventuel manque de communication. Responsable Région Neuchâtel-Jura pour le Réseau postal, Jean-Marc Zürcher signale que cette initiative vise à intégrer des réflexes chez les personnes qui n’ont pas encore toute la sensibilité requise pour franchir le pas de l’informatique et du numérique. «Dans le cadre de «Post on Tour», on s’aperçoit que les questions posées par les visiteurs varient en fonction de leurs habitudes et parfois de leur âge, mais l’intérêt de la population pour nos nouvelles prestations est bien réel, ce qui nous conforte dans notre démarche», explique-t-il.
La Poste mesure parfaitement l’importance d’être proche des gens et c’est justement dans un souci d’accessibilité et de proximité qu’elle sillonne la Suisse pour présenter ses prestations innovantes dans un esprit convivial: «La société évolue et le fait de s’adapter au changement en répondant aux besoins et aux attentes de notre clientèle s’inscrit dans la logique des choses», signale Corinne Tschanz, responsable de la communication à La Poste pour l’Arc jurassien. C’est donc pour être à la page que La Poste propose une palette de nouvelles prestations qui vont des automates My Post 24 aux points de retrait PickPost en passant par des filiales en partenariat et bien sûr tous les outils accessibles en ligne. C’est tout simplement parce que ces différents services ne sont pas encore forcément bien connus du grand public que l’opération «Post on Tour» a vu le jour. La Poste a déjà fait escale dans plusieurs villes de Suisse romande, et récemment à Delémont (19 juin), où elle a accueilli quelque 200 visiteurs, les invitant à grappiller les renseignements nécessaires en toute décontraction, avec une saucisse et le verre de l’amitié en prime. Si La Poste mise sur ses services connectés, c’est aussi parce que ses prestations traditionnelles (l’envoi et la réception de courrier, de paquets, le trafic des paiements, etc…) n’ont plus la même cote que par le passé. «Au guichet, entre 2000 et 2017, on a enregistré une diminution d’opérations postales de 68% s’agissant des lettres et de 44% s’agissant respectivement des colis et des versements», note Corinne Tschanz.
Avant de rappeler qu’en mai dernier, La Poste Suisse a été désignée par l’Union postale universelle comme étant la meilleure poste au monde, et ce pour la deuxième année consécutive. Excusez du peu…

Réflexions fructueuses


Corinne Tschanz et Jean-Marc Zürcher indiquent que La Poste est toujours à l’écoute de la population par le biais de ses employés qui jouent un rôle de pont en transmettant à l’interne les remarques et propositions d’amélioration des gens par le biais d’une bourse à idées. «Nous n’entamons pas des réflexions dans le seul but de diminuer nos ressources, mais surtout avec l’intention de répondre au mieux aux besoins et aux attentes de la population. Nous cherchons toujours à privilégier le dialogue et la proximité», relève Jean-Marc Zürcher. On ne peut raisonnablement pas évoquer l’évolution de La Poste en passant sous silence les filiales en partenariat, soit La Poste chez un partenaire, avec de larges horaires d’ouverture: «La poste du village est souvent considérée comme une véritable institution. Par conséquent, il est vrai que certaines de nos réorganisations, en particulier lorsqu’une solution alternative est mise en place, ne passent pas toujours comme une lettre à la poste auprès des gens. C’est un sujet très émotionnel et les réactions sont donc compréhensibles. Mais les éventuelles critiques laissent souvent place à la compréhension et à la satisfaction au moment où la population s’aperçoit que les innovations tiennent parfaitement la route. Je pense par exemple à nos agences ouvertes dans les petits villages dans des épiceries et des magasins. Dans certains cas, il y a fort à parier que c’est grâce à ce nouveau service en partenariat qu’ils ont pu être maintenus», conclut Jean-Marc Zürcher. Merci qui? La Poste, pardi!

Olivier Odiet