Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°3 - Mercredi 24 Janvier 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Une fête qui restera dans les annales

Willy Sunier: un président comblé. (photo cag)

Tir cantonal bernois 2017

Ensemble pour réussir ! C’est sous ce slogan que fut placé le Tir cantonal bernois qui s’est déroulé du 16 juin au 2 juillet 2017. C’est un bilan extrêmement positif qui jeudi dernier a été présenté à la presse. Un tel succès, qui a largement dépassé les prévisions des organisateurs, mérite des applaudissements.

La recette ? A à la tête d’un comité directeur formé de retraités, vous placez Willy Sunier dans la fonction de président de l’organisation. Pendant près de 2 ans, ce groupe d’hommes formé de 8 membres pour le comité directeur a travaillé bénévolement pratiquement à plein-temps, complété par la commission de tir et les autres services de la logistique soit un total de 22 personnes ont retroussé leurs manches.
C’est avec de larges sourires, chiffres à l’appui, que Willy Sunier, entouré de plusieurs membres du comité ont livré, chiffres et commentaires à l’appui le bilan d’un événement sportif retentissant. L’expression n’est pas trop forte puisqu’il a utilisé 582’371 cartouches dirigées sur les cibles F-300m, 82’528 sur les P-50/25m et 51’780 su les C-50m. Une telle manifestation présentait plusieurs particularités. Entre autres, les 11’066 tireurs sportifs ont manifesté leur adresse dans 25 stands de tir disséminés dans le Jura bernois. Se sont donc 25 sociétés de tir avec leurs membres qui ont œuvré lors de la phase opérationnelle des 11 journées de tir. C’est à la Centrale à Reconvilier, passage obligé pour chaque tireur, que ceux-ci pouvaient ensuite se rendre sur le stand de tir attribué ou choisi.
Pour que tout puisse tourner rondement à chaque emplacement, entre 600 et 800 bénévoles effectuaient chaque jour les tâches qui leurs étaient confiées. Il est important de souligner qu’aucun incident ou accident n’a été constaté tout au long de ces journées de compétitions. C’est un signe qui ne trompe pas : l’utilisation des armes à feu a été scrupuleusement maîtrisée dans le Jura bernois. En plus, la météo était superbe. Elle a assoiffé les milliers de personnes présentes. Quelques chiffres des volumes vendus : 5600 bouteilles de vin, 2180 litres de bière pression, 17’200 bouteilles de bières et 30’800 bouteilles de minérales.

Des finances florissantes


Le budget initial se montant à 1’500’000 francs. Au final il se situa à 3 millions environ. Toutefois, il présente la particularité de dégager un bénéfice d’environ 400’000 francs. Les petits malins insinueront que le comité au complet a désormais les liquidités suffisantes pour s’offrir de somptueuses vacances à l’autre bout du monde ! Tout faux. Il sera redistribué aux sociétés de tir qui se sont engagées dans ce Tir cantonal bernois.
C’est grâce au soutien de plusieurs centaines de sponsors et donateurs, auquel s’ajoute le prix de participation que chaque tireur doit verser (60% des recettes) avant de mettre le doigt sur la gâchette qu’un tel exploit a été possible. Le comité remercie chaleureusement toutes les entreprises, tireurs, autorités et personnes privées qui ont contribué à ce résultat très positif. Les retombées sur l’économie locale et régionale ont été directement ou indirectement très conséquentes non seulement pour les hébergements mais également pour les restaurants, commerces locaux. Les produits du terroir ont également pu être mis en valeur à cette occasion : plus de 1000 Têtes de Moine, plus de 5000 saucisses fumées, 700 boîtes de Ragusa, un millier de couteaux à l’effigie du TCBE 2017 et d’autres produits ont trouvé preneurs au stand des prix souvenirs. En conclusion de son rapport final présenté la semaine dernière, Willy Sunier a affirmé : «Toutes et tous, ensemble nous avons réussi.»

Charles-André Geiser