Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°31 - Mercredi 5 Septembre 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

L’édition 2018 avait du chien!

Foire de Chaindon

Les Dragons bernois et les chiens sauveteurs ont constitué le clou du spectacle de la Foire de Chaindon. Cette célèbre rencontre annuelle – qui fut longtemps admise comme le marché aux chevaux de toute l’Europe – a gagné en notoriété, non seulement le lundi, mais aussi et surtout le dimanche, jour qui a connu une fréquentation exceptionnelle.

Tradition, quand tu me tiens. C’est désormais bien ancré dans la coutume: la Foire de Chaindon connaît son moment phare lorsqu’à 5h30 du matin, le premier lundi de septembre, les marchands de bétail, forains et autres entrent en scène. Mais cette manifestation annuelle qui fut longtemps admise comme le marché aux chevaux de toute l’Europe, connaît depuis quelques années un engouement croissant le dimanche, avant le jour «officiel». Ce fut donc le cas ce dimanche 2 septembre, qui, en plus de son cortège de 25 chars, a compté sur la présence des Dragons bernois et de Redog, Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage. «Cet après-midi (réd.: dimanche), j’ai vécu une première: jamais je n’aurais cru qu’on puisse rassembler à Reconvilier une dizaine de milliers de personnes pour le cortège», a déclaré Hans Stöckli, président de l’association Jura & Trois-Lacs, lors d’une agape officielle.

Au patrimoine immatériel de la Confédération


La foire, qui a été intégrée depuis une année patrimoine immatériel de la Confédération, a gagné non seulement ses lettres de noblesse, mais un statut fédéral. Et ce, non pas seulement lors du marché du lundi, mais aussi et surtout pendant les attractions du jour d’avant. «Rien qu’avec ce premier jour de foule, on peut d’ores et déjà dire que c’est l’une nos cinq meilleures éditions», s’est félicité pour sa part Ervin Gruenenwald, président de la foire. «C’est vrai, cela nous a vraiment impressionné tout ce monde», a aussi souligné Roland Benoit, membre du Conseil du Jura bernois (CJB), lequel a également relevé les avantages de cette institution publique qui alloue des subventions notamment au sport et aux monuments historiques.
Le clou du spectacle de ce fameux dimanche: la venue des «Berner Dragoner 1779». Cette formation honorifique de 15 chevaux de l’État de Berne a défilé sur le champ de foire avec une extrême précision, et au pas de charge (!), sous le commandement d’Ernst Voegeli, seul professionnel de la troupe. Présents pour la quatrième foire à la Foire de Chaindon, les Dragons bernois ont présenté une force de parade puissante et éblouissante sous le regard d’un très nombreux public rassemblé autour du carré de verdure de la foire. Honneur au Jura bernois: les «Berner Dragoner 1779» ont eu l’occasion de participer en 2014 à la plus grande rencontre du cheval (saut, dressage, attelage, militaire), en Allemagne à Aix-la-Chapelle.

Le sauvetage avant tout


La race canine à quant à elle participé pour la première fois à la Foire de Chaindon. Membre de la Croix-Rouge, la Redog est un maillon de la Chaîne suisse de sauvetage. La société, qui en 2017 a organisé 20 interventions en recherche de personnes disparues, travaille de concert avec les différents acteurs: protection de la population, armée, police, urgentistes. «On est complètement bénévole. A Reconvilier, pour reconstituer un sauvetage, on a dû installer des palettes en bois», a confié Benjamen Tissot-Daguette, président du groupe régional VD-FR-NE-JU, moniteur et membre actif de la société.
Et pour prendre encore plus de hauteur, la Foire de Chaindon propose régulièrement des vols en hélicoptère organisés depuis trois ans par Héli-Lausanne. «C’est fou ce que les gens aiment voler au-dessus de la Tour de Moron», a relevé Bastien Cuche des Genevez, le pilote. Mais aussi sur Reconvilier, de loin. Plus c’est haut, plus c’est beau!

Roland J. Keller