Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°35 - Mercredi 3 Octobre 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Hunt au sommet de son art!

Trophée de la Tour de Moron

Le village de Malleray a accueilli dimanche dernier la 6e édition du Trophée de la Tour de Moron. La désormais traditionnelle course a pris son départ sur la place du village, dans une ambiance à la fois conviviale et compétitrice. Ce parcours exigeant est pensé tout aussi bien pour les sportifs expérimentés comme pour les amants de la nature grâce au cadre verdoyant dans lequel se déroule.

Il est 8h45; temps pour les participants à la course de Nordic Walking de prendre le départ. Cette discipline consistant en une marche accélérée avec des bâtons spécifiques est une variante plus aisée que la course proprement dite, bien que les efforts à consentir pour arriver à la Tour de Moron ne soient pas des moindres. Le parcours est quant à lui aussi un peu simplifié avec une distance totale de 10 km. Le vainqueur de cette étape, Pierre-André Perriard, a affiché un chronomètre de 1h23’44’’.

Vainqueur récidiviste


Les coureurs sont prêts sur la ligne de départ. Un dernier échauffement, un dernier sprint avant le coup de feu annonçant le début de la course. Il est 9h30 et une multitude d’athlètes s’apprête à affronter les 11,8 km qui les séparent de leur but: arriver à la Tour avec un temps aussi réduit que possible. Le parcours traversant forêts et pâturages compte 816 m de dénivelé positif et 196 m de dénivelé négatif. Cette année encore, c’est l’ajoulot Jérémy Hunt qui décroche la première place avec 51’56’’, bien qu’il n’ait toutefois pas battu le record de la course qu’il a lui-même établi l’an dernier. Chez les dames, c’est Gertrud Wiedemann de Zuchwil qui s’est imposée. Elle a remporté la première place au classement scratch avec un temps de 1h06’43’’.
Le Trophée de la Tour de Moron compte également comme l’une des manches du Trophée Jurassien. A cet effet, Marianne Froidevaux et Claude Stadelmann se sont vus remettre les maillots de leaders dans la catégorie de course à pied. De plus, cette compétition fait également partie du Jura-Top-Tour ce qui la rend encore plus populaire dans le milieu des sportifs amateurs de courses ou trail running.

Une organisation bien rodée


Un événement de cette ampleur ne s’improvise pas. La réussite et le bon déroulement des opérations n’est pas le fruit du hasard mais plutôt d’un labeur constant et minutieux avec un comité d’organisation qui ne lésine pas sur les efforts à fournir. Suite à une année de planifications et diverses négociations avec les sponsors et autres acteurs de la course, le Groupe Sportif Malleray-Bévilard ainsi que le comité d’organisation, présidés tous deux par Yann Minder, nous ont livré une édition à la hauteur des plus grandes compétitions. Plus d’une centaine de bénévoles ont travaillé d’arrache-pied pour que les sportifs puissent évoluer dans des conditions optimales. Rien n’a été laissé à l’aventure: postes de ravitaillement sur le parcours, postes de secours ou encore bus-navettes spécialement aménagés pour l’occasion.

Une note festive


C’est à la halle de Champ-Martin que l’on pouvait retrouver un peu de réconfort après l’effort. Les bénévoles présentaient une belle palette de ravitaillement: pasta-party, hamburgers, sandwiches et pâtisseries permettaient de se remplir l’estomac. On respirait à Champ-Martin un petit air de fête de village, avec une ambiance amicale qui semblait ravir aussi bien les sportifs de passage que les habitants de Valbirse. La météo splendide a bien évidemment contribué au succès de cette magnifique édition.

Raquel Vazquez