Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°36 - Mercredi 10 Octobre 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le triomphe de la reine Tamara

Dressage

A 3 ans, elle monte son poney Speedy et à 28 ans elle est sacrée championne de Suisse de dressage « M ». Déjà médaillée d’argent de deux prestigieux prix helvétiques et double championne jurassienne, Tamara Horisberger a fait fort il y dix jours à Langenthal où elle est montée sur la plus haute marche du podium des amateurs.

Elle saute, elle trotte, elle galope et elle jubile. Tamara Horisberger a de quoi fêter et se réjouir. Il y a dix jours à Langenthal, elle a remporté le Championnat de Suisse «M» de dressage. Cette discipline est en quelque sorte la mise en scène du couple cheval-cavalier dans toute sa splendeur et son art. Issu de l’école d’équitation classique, ce sport a évolué au cours des siècles, influencé par l’équitation militaire puis sportive. La cavalière de Pontenet l’a bien compris et l’apprécie. «J’ai reçu mon premier poney pour mes 3 ans par mes parents, eux aussi passionnés par les chevaux. Speedy était tout d’abord mon compagnon de jeu. C’est néanmoins avec ce poney que j’ai participé à mes premiers concours », à savoir des parcours de 60 cm, avec plus ou moins de réussite (souvent éliminée sur le No1...).»

1304 concours de dressage et de sauts


A 14 ans, en 2004, elle participe à sa première compétition de dressage (L’Aramis de Meuyrattes CH) ou elle obtient 68,22% (plus le pourcentage est haut, meilleure est la paire en lice) et termine déjà première (L 12/60). Un score qui la propulse et la motive sur le chemin des concours. En 14 ans, elle a participé à 262 compétitions – de dressage – dont elle sort, l’an passé, 2e du Prix Saint-Georges, la plus haute distinction au niveau des amateurs, puis 2e de la Coupe du Léman. En plus d’être double championne jurassienne 2016-2018, la fille d’Esther et de Philippe Horisberger se paie le temps de pratiquer le saut. Depuis ses débuts, elle a cumulé pas moins de 1042 concours d’obstacles : «L’Aramis de Meuyrattes CH était la monture de dressage de mon père, mais comme je voulais à tout prix sauter, ce cheval a été reconverti dans cette discipline avec succès. Mes plus beaux souvenirs restent les deux victoires du Miele Master et de Corminboeuf, concours lors desquels nous participions les deux pour la toute première fois à un RIII (120 cm).»
A très haute dose et à pleine cadence, elle réussit ainsi à allier sports-études : «En 2016, j’ai obtenu un Master en droit à l’Université de Neuchâtel et parallèlement j’ai débuté une formation de paysanne», ajoute la juriste-cavalière.

Ce cher Romero de Rosère…


En dressage, son cheval de prédilection est actuellement Romero de Rosère, un hongre allemand gris qui fait aussi la gloire de sa maman, championne jurassienne 2014. Engagée au concours de Langenthal dans les deux épreuves «M», le niveau juste en dessous de la catégorie élite, Tamara Horisberger s’est ainsi emparée de la manche M22/60 (68,47%) et de M24/60 (68,89%). «J’ai eu de la chance de partir en dernier après une trentaine de paires en lice et c’est cela qui m’a favorisé, car les juges, ayant vu passer les autres concurrents, ont su ajuster leur échelle», a-t-elle souligné.
Un concours qui l’a rendue encore plus motivée que jamais. De quoi gagner, encore et encore.

Roland J. Keller



Anna Franchi s’offre le bronze


A Langenthal, une autre cavalière régionale s’est illustrée lors de ce concours national de dressage. En selle sur Rouletto, un hongre allemand de 17 ans, Anna Franchi, 16 ans, du Fuet, n’a pas décroché la lune, mais le bronze à l’issue des deux manches : 2e en M22/60 (68,42%) et 3e en M24/60 (66,88%). «Oh, normalement je fais du saut, mais j’ai un cheval tellement fantastique que je me suis aussi mise au dressage», s’est réjouie la cavalière du Fuet. Elle s’en est d’ailleurs bigrement bien sortie pour son tout premier championnat helvétique de la discipline après avoir obtenu sa licence il y a seulement un an !

(rke)