Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°4 - Mercredi 31 Janvier 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

«Un magnifique outil de travail»

St-Imier– Imprimerie Juillerat Chervet – La parole au directeur Eric Brechbühl

Successeur d’Anthony Picard à la tête de l’Imprimerie Juillerat Chervet à St-Imier depuis le 1er janvier 2017, Eric Brechbühl dresse l’état des lieux d’une entreprise en constante mutation qui se donne les moyens de ses ambitions. Chaque année, IJC investit un million de francs dans ses infrastructures tout en veillant à donner la même importance à ses différents secteurs d’activité. Tour d’horizon d’une imprimerie qui a su se démarquer des autres afin d’éviter la crise qui frappe durement le domaine de l’industrie graphique.

Se développer, encore et toujours. Telle est la devise de l’Imprimerie Juillerat Chervet à St-Imier qui compte aujourd’hui 48 collaborateurs alors qu’elle en occupait 11 en 2003. C’est justement cette année-là que cette société alors implantée à Bévilard et dirigée par André Juillerat et Pierre-André Chervet fut reprise par la société Aprint Holding SA, fondée par Anthony Picard. Après 36 mois, l’imprimerie s’était développée de manière telle que les 23 collaborateurs de l’époque et l’équipement technologique n’avaient plus leur place dans les locaux peu pratiques de Bévilard. Ce départ de Bévilard ne s’est toutefois pas fait sans offrir un cadeau d’adieu aux gens du lieu, soit la création du titre La Semaine, hebdomadaire qui vient de célébrer son 10e anniversaire le 28 octobre dernier. Ce jubilé coïncidait de facto avec les dix ans de l’implantation de Juillerat Chervet à St-Imier. Un laps de temps durant lequel l’entreprise a considérablement évoluée grâce à son souci d’innovation permanent.

Situation financière saine


Grandir sous dépendance financière et dans le flou ne correspondait pas aux valeurs d’IJC. Chaque pierre de l’édifice de son développement a été rendue possible par une situation financière saine et grâce à un travail de fond conséquent, concrétisé par l’obtention de labels exigeants (SwissPSO en 2014, ISO 9001, en 2017) et par la formation continue de ses collaborateurs.
En 2015, l’imprimerie a doublé sa surface de production après avoir agrandi son bâtiment. Une nouvelle page s’est tournée en janvier 2017 avec la nomination d’un nouveau directeur en replacement d’Anthony Picard. Associé de longue date par l’intermédiaire d’une imprimerie de Saint-Blaise (NE), Eric Brechbühl a repris le flambeau. Marié et père de deux enfants, il est domicilié dans le Jura bernois. Imprimeur de profession, il a ensuite obtenu le Brevet fédéral de spécialiste en exploitation.

Eric Brechbühl: «Un gros défi»


Avant d’accéder au poste de directeur de l’Imprimerie Juillerat Chervet, Eric Brechbühl a dirigé des entreprises à Bienne, dans le Jura bernois et à Neuchâtel. Le successeur d’Anthony Picard est visiblement ravi d’avoir opté pour un tel choix: «J’ai reçu un magnifique outil de travail!», s’exclame-t-il.
«Depuis 2003, l’entreprise surfe sur la vague du succès et poursuit une croissance enviée ce qui représente un gros défi pour moi», poursuit-il.
En plus d’être active dans le secteur de l’horlogerie, l’Imprimerie Juillerat Chervet dispose aujourd’hui d’une nouvelle corde à son arc avec une spécialité dédiée aux emballages. L’entreprise de St-Imier veille cependant à donner la même importance à ses différents secteurs d’activité. «Petit ou grand, chaque client est important et tout le monde est placé à la même enseigne», explique Eric Brechbühl. Particuliers, petits commerçants mais aussi multinationales et collectivités publiques, les clients sont nombreux et se distinguent par leur variété. «Notre force, c’est de pouvoir réaliser en nos murs les travaux allant de la conception à la finition sans devoir faire appel à des sous-traitants.» Sensible à la vie associative locale et régionale, IJC n’hésite pas à apporter son soutien aux sociétés par différentes actions de soutien.

Nouvelle presse high-tech


L’année dernière, Juillerat Chervet a installé une nouvelle presse high-tech dotée d’une caméra baptisée «œil de lynx» contrôlant chaque feuille pour éviter toute erreur d’impression. Cette machine huit couleurs en ligne est un véritable joyau de l’industrie graphique qui reflète à merveille l’esprit d’innovation de l’entreprise imérienne. Cette année, une étude visant à augmenter les surfaces de fabrication, sera diligentée. Cette nouvelle marche de l’escalier, à concrétiser pour 2020, confirme le développement continu d’IJC.

Olivier Odiet