Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°5 - Mercredi 7 Février 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le couple Greder voit triple!

Malone, Sam et Lena (de gauche à droite) avec Jenny et Luc. (photos cag)

Crémines

Une cigogne s’est montrée très généreuse le 19 juillet 2017 en s’arrêtant à Crémines. Elle a déposé dans la jolie maison familiale occupée par Luc et Jenny Greder non pas seulement un ou deux bébés mais trois en un unique voyage. La façade de cette maison conserve actuellement une trace bien visible de cet exploit. Cette décoration est l’œuvre de leur famille respective.

Pour utiliser un langage moins poétique et romanesque, nous dirons que ce jeune couple marié depuis environ 8 ans souhaitait passionnément dès le début de leur union devenir parents. Hélas, il fallut patienter. Finalement, une intervention médicale appropriée récompensa largement leur attente. Aujourd’hui, les trois bébés comblent de joie leur maman Jenny (28 ans) et leur papa Luc (31 ans).
Comment ce trio s’organisa pour se faire chacun une place dans le corps de leur maman reste un mystère. Ce fut, sans aucun doute, leur premier exploit. Très coopérative, la maman dut leur céder provisoirement une partie importante de l’espace de son estomac, ce qui l’obligea à se nourrir d’une petite portion chaque heure pour tenir le coup et subvenir aux besoins des petits. L’attente de cet heureux et rare événement se passa on ne peut mieux. Il faut savoir qu’en Suisse, la naissance de tripés ne se produit annuellement qu’une trentaine de fois.
C’est au 8e mois de grossesse qu’ils virent le jour par césarienne. Il est extrêmement rare que des triplés se plaisent si longtemps à l’abri bien au chaud. L’événement tant attendu se déroula à la Frauenklinik de Berne, unique structure médicale parfaitement adaptée en Suisse pour la naissance de triplés.
Sam, une petite fille pesant 1,900 kg eut l’honneur d’être l’aînée, suivie quelques secondes plus tard par Malone son frère de 2,400 kg et finalement dans le même intervalle Lena la petite sœur de 2 kg fit son apparition. Les 12 kg que la maman avait ajoutés à son poids habituel avant l’arrivée du trio disparurent intégralement en une journée. Après avoir passé une dizaine de jours à Berne, toute la famille emprunta le chemin qui mène au domicile.

Trois mines épanouies


En écoutant les heureux parents nous relater cette période de leur vie, il semblerait qu’il suffit d’une période de quelques jours et…. nuits pour apprendre à maîtriser la situation. Pas certain que tous les parents réussissent le même exploit. Dans les premiers mois, il s’agissait de préparer 18 biberons par 24 heures, les offrir aux bébés, changer les couches et les remettre dans leur lit tout en les chouchoutant. La logistique mise en place exigea, sans précipitation, de faire cela chaque fois en 30 minutes seulement. Avouez que cela mérite des applaudissements. Et lorsqu’on voit la mine épanouie de Sam, Malone et Lena après avoir déjà vécu plus de 7 mois sur notre planète, il est clair que ce rythme leur convenait idéalement. La promenade quotidienne, en compagnie de Timber la chienne âgée de 12 ans, a exigé, entre autres objets et accessoires, l’achat d’une poussette de 1 mètre de large, offrant une bonne visibilité aux trois enfants placés côte à côte. Leur maman reconnait dans cette occupation une discipline sportive. Qui pourrait la contredire? Ajoutez à cela qu’elle est constamment sollicitée en se déplaçant ainsi par des personnes souhaitant savoir à qui sont ces bébés, et une variété d’autres questions auxquelles il s’agit de répondre sans hésiter.

Achat d’un minibus


Pour les déplacements de la famille au complet, l’achat d’un minibus s’est avéré indispensable. Luc, le papa tout en s’occupant au maximum de sa progéniture dans les heures où il n’est pas sur un chantier (il est contremaître en génie civil) consacre tout de même un peu de son temps, avec l’accord de sa précieuse épouse, à la pratique du hockey sur glace. Il y a deux ans, cette jeune femme a ouvert un salon de coiffure.
Son employée la seconde efficacement depuis son congé maternité. Actuellement Jenny exerce sa profession au salon un jour hebdomadairement, laissant la garde de ses enfants à sa maman. Il y aurait encore plein de choses à relater mais n’abusons pas du temps que nous a consacré cette souriante (petite!) famille pour nous décrire leur vie actuelle. Il est temps de préparer les biberons sans quoi le trio se mettra à hurler pour se manifester.

Charles-André Geiser