Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°28 - Mercredi 15 Août 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le thème du foin traité avec soin

L’équipe organisatrice de la Fête de la Tête de Moine, de gauche à droite: David Gogniat, Olivier Isler, Markus Gerber, Christian Burger, Noémie Guenot, Annemarie Hämmerli, Stéphanie Chouleur. (photo cg)

Bellelay – Fête de la Tête de Moine

Pour la troisième année consécutive, la Tête de Moine sera célébrée du 4 au 6 mai dans son berceau naturel de Bellelay. Quoi de plus naturel pour un fromage qui a le vent en poupe avec un nouveau record de production en 2017 avec 2500 tonnes qui ont été commercialisées, représentant plus de 3 millions de meules? L’accent de la fête sera mis sur un nouveau genre de sculpture, des réalisations géantes en foin. Parrainée par Camille Bloch avec l’Etivaz comme invité d’honneur, ce sont plus de 7000 visiteurs gourmands qui sont attendus.

«Le Foin, c’est bien», c’est le thème choisi pour cette troisième édition de la Fête de la Tête de Moine organisée conjointement par l’Interprofession Tête de Moine, les Chambres d’agriculture du Jura et du Jura bernois, la Fondation Rurale Interjurassienne, Jura bernois Tourisme et la commune de Saicourt. Markus Gerber, son maire et président d’organisation de la manifestation ne tarit pas d’éloge sur cette fête qui va faire rayonner l’ensemble de la région et son fromage culte. Il se réjouit aussi de la reprise de l’hôtel-restaurant de l’Ours de Bellelay qui rouvrira ses portes dans un avenir proche. Quant à Olivier Isler, gérant de l’Interprofession de la Tête de Moine, il a présenté avec fierté un bilan positif de l’année écoulée avec un record historique des ventes et une augmentation de 5.6% des volumes écoulés et des hausses de ventes aussi bien en Suisse qu’à l’étranger.
On se souvient de nos jeux d’enfants où l’on avançait à petits pas en prononçant ces mots: paille, foin, paille, foin. Ce n’est pourtant pas en pensant à ça que les organisateurs ont prévu de présenter au travers du fil rouge de la fête des sculptures géantes, mais bien au foin et à l’herbe qu’ingurgitent les vaches qui produisent le fameux lait qui donne ce si bon fromage. Sous l’égide du sculpteur français et savoyard Christian Burger, précurseur de ce genre de réalisations, on pourra admirer des œuvres monumentales inédites en Suisse, pour certaines de plus de quatre mètres de haut, sur le terrain situé au nord de la Maison de la Tête de Moine.
Les œuvres seront réalisées avant la fête, car les six sculptures seront réalisées par une douzaine de personnes et nécessiteront chacune près d’une semaine de travail. Leurs bases seront faites de fers à béton, treillis, poutrelles, etc. Elles pourront être admirées durant la fête, et en principe jusqu’en octobre. Elles auront nécessité plus de 600 kg de foin et 300 kg de paille. Sur le même thème du foin, on pourra aussi découvrir des photos de Jämes Gerber dans la Maison de la Tête de Moine qui seront visibles quelques temps encore après la manifestation.

Parrain et invité


La fête fera la part belle à un invité d’honneur, en l’occurrence la filière de L’Etivaz AOP. Les visiteurs pourront découvrir ce fromage d’alpage, fierté du Pays d’Enhaut, qui est produit dans environ 130 chalets au cœur des Alpes vaudoises. Un chalet sera monté sur place afin de découvrir les arcanes de la fabrication, et une chorale de la région de L’Etivaz se produira le dimanche à l’abbatiale.
Camille Bloch sera le parrain de la manifestation, et son directeur, Daniel Bloch partagera sa passion pour le chocolat en présentant son nouveau site qui contribue ainsi à faire mieux connaître notre région, où le fromage et le chocolat se rencontrent.
Le samedi matin, le public aura l’opportunité de jouer le rôle de juge dans le cadre d’une évaluation de Tête de Moine des producteurs de la région, qui s’inspirera du système officiel de dégustation du Concours suisse des Produits du terroir. Autre nouveauté cette année: l’Abbatiale de Bellelay accueillera un concours international de plateaux de fromage qui sera jugé par le public et sanctionné par un titre de Girolle d’Or. Le soir, une fondue géante sera organisée sous un chapiteau de cirque monté pour l’occasion.
La fête sera aussi l’occasion de découvrir les produits du terroir labélisés des cantons du Jura et de Neuchâtel, ainsi que du Jura bernois dans le cadre d’un marché des produits régionaux. Diverses visites guidées de l’abbatiale ou du musée de la Tête de Moine seront organisées, des animations musicales, possibilités diverses de se restaurer et boire un coup, animation pour les enfants, spectacle de l’école du cirque, balades en char attelé, ainsi que bien d’autres activités devraient conférer à la fête un air de convivialité.
Pour la première fois, la fête débutera le vendredi avec un spectacle à dérider les plus coincés, celui de Yann Lambiel et Marc Donnet-Monay, intitulé «Nous». Gageons qu’avec une bonne dose de rire pour commencer, la fête ne pourra être que grandiose.

Claude Gigandet

www.tetedemoine.ch