Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°8 - Mercredi 28 Février 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Le flop inexpliqué du HC Moutier

Face aux Requins, les Diables ont vécu l’enfer! (photo ldd)

Hockey sur glace

Sorti par le HC Tramelan en quarts de finale des playoffs, le HC Moutier s’est-il montré trop présomptueux face à un adversaire qui ne partait surtout pas favori de la série? Selon le président Francis Spart, les Diables n’ont jamais sous-estimé qui que ce soit cette saison. Mais alors que s’est-il réellement passé? Mystère!

Vive, incisive et conquérante en 2017, l’équipe de l’entraîneur Jean-Pierre Wyssen n’a jamais véritablement montrée son vrai visage en 2018. La machine était grippée avant les quarts de finale des playoffs face au HC Tramelan. Comme chaque équipe connaît toujours un creux durant la saison, Francis Spart pensait naïvement que le HCM retrouverait des couleurs contre les Requins de Martin Bergeron, mais là encore, il a dû essuyer une cruelle désillusion. «Sincèrement, je n’arrive pas expliquer la baisse de régime du HC Moutier en 2018. Jusqu’au mois de janvier, l’équipe tournait bien, atteignant parfaitement nos objectifs sportifs en jouant les premiers rôles au classement. Les dirigeants n’avaient strictement rien à reprocher à l’équipe. Et puis dès janvier, patatras. Moutier a balbutié ses fondamentaux. Face à Tramelan, l’équipe s’est battue elle-même, c’est une certitude.»

Aucun signe de révolte


Si Francis Spart se déclare très déçu par l’attitude de son équipe face à Tramelan, c’est tout simplement parce qu’elle ne s’est jamais révoltée. Moutier a manqué de discipline pendant que Tramelan tenait parfaitement sa place et respectait les consignes de son entraîneur. On pourrait évidemment pointer un doigt accusateur sur l’entraîneur Jean-Pierre Wyssen, qui a perdu son duel face à Martin Bergeron, mais comme l’a si bien dit un joueur emblématique du HC Moutier, c’est trop facile de toujours faire porter le chapeau au coach quand le bateau prend l’eau de toute part. Dans ce naufrage collectif, les responsabilités sont partagées, punkt schluss. Durant sa carrière de président, Francis Spart en a vu d’autres et son désarroi ne tardera pas à s’évaporer. Sachant que la colonne vertébrale de l’équipe est composée par des trentenaires, les dirigeants du HC Moutier souhaitent apporter un renouveau en puisant dans le réservoir du club. Pas question en effet de casser la tirelire pour recruter des joueurs de l’extérieur. L’engagement d’un entraîneur pour la 2e équipe figure dans le catalogue des mesures qui seront prises pour la saison 2018/2019. Et maintenant, au boulot. Il y a du pain sur la planche…

(oo)