Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°9 - Mercredi 7 Mars 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

«La diversité étouffe la routine!»

Modèle de fidélité, Jessica Del Re a apprivoisé l’ordinateur avec la même aisance qu’un dompteur de fauves au Knie. (photo oo)

Jessica Del Re (Employée d’administration)

Depuis son entrée en fonction au sein de l’administration communale de Corgémont, le 1er décembre 1988, Jessica Del Re n’a jamais cessé de s’épanouir dans son travail. Elle apprécie tout particulièrement les contacts avec ses collègues et la population d’un village auquel elle se déclare très attachée. Joviale, aimable et dotée d’une grande faculté d’adaptation, la préposée à l’agence AVS de Corgémont évoque, sans trop de nostalgie, les différentes étapes d’un parcours professionnel fertile en satisfactions.

Après avoir suivi toute sa scolarité à Péry, Jessica Del Re a affûté ses premières armes professionnelles à Bienne dans le cadre d’un apprentissage d’employée de commerce chez Concorde Watch. Ensuite, elle a emmagasiné de l’expérience à Baar dans une entreprise spécialisée dans la vente par correspondance. «Je travaillais au service clientèle pour la Suisse romande et je n’ai pas vraiment appris le suisse-allemand», regrette-t-elle. Titillée par l’envie de revenir dans sa région natale, Jessica a déposé sa candidature pour le poste d’employée d’administration à la commune de Corgémont et son souhait s’est concrétisé. «Au départ, j’occupais un poste à 100%, mais aujourd’hui je travaille à 50%.» Entre l’agence AVS et différents travaux administratifs (facturation, déchets, impôts, débiteurs), Jessica Del Re ne connaît pas la routine : «C’est un travail intéressant où la diversité étouffe la routine. Même si je n’échappe pas à certaines habitudes, je ne suis pas guettée par la lassitude car il faut toujours se remettre en question», confie-t-elle.
Jessica Del Re précise qu’elle file une parfaite harmonie avec ses collègues de l’administration communale, soit Fabian Burgunder (secrétaire communal), Sophie Lecomte-Desilvestri (contrôle des habitants), Roland Stauffer (responsable des travaux publics) et Sude Ertugrul (apprentie de commerce).

Grande faculté d’adaptation


Depuis ses débuts, sa profession a connu une évolution fulgurante : «J’ai commencé au moment où l’informatique venait d’être introduite au contrôle des habitants, mais pour les autres tâches administratives, j’écrivais encore à la machine à écrire et je prenais la correspondance au dictaphone.» Grâce aux différents cours mis en place à l’époque, Jessica Del Re a apprivoisé l’ordinateur avec la même aisance qu’un dompteur de fauves au Knie. «Durant toutes ces années, le travail proprement dit n’a pas beaucoup changé, mais c’est la manière de le faire qui est totalement différente. Les méthodes des secrétaires communaux aussi. L’ancien, Roland Greub misait sur la polyvalence alors que le nouveau, Fabian Burgunder, prône plutôt les spécialisations.» Jessica Del Re souligne que les prestations offertes à la population ont nettement diminué par rapport à l’époque où les cartes d’identité et les passeports étaient encore délivrés au bureau communal. Les échanges de courriels contribuent eux aussi à la baisse de la fréquentation de la population aux guichets, mais certaines personnes continuent de passer au bureau communal pour grappiller informations et autres conseils, comme au bon vieux temps : «Je considère que c’est aussi notre mission de rendre service à la population», poursuit-elle. «Il y aura toujours des mécontents qui haussent un peu le ton, mais dans l’ensemble, les gens sont plutôt courtois et agréables.»

La passion des voyages


Mariée et maman de deux enfants adultes, Jessica Del Re apprécie tout particulièrement le fait d’habiter à deux pas de son travail : «Je traverse la route et je suis au bureau. C’est le top !», s’exclame-t-elle. Durant ses loisirs, elle entretient sa forme physique dans une salle de gym à Tavannes et assouvit sa passion pour les voyages en multipliant les découvertes: sa ville, c’est Paris et son coin de paradis, c’est Majorque. «J’aime aussi bien la Turquie et les Etats-Unis.» Comme les grandes et folles évasions ne sont hélas pas éternelles, c’est toujours avec un immense plaisir qu’elle retrouve Corgémont à son retour de vacances : «C’est un village qui propose une belle qualité de vie avec un commerce local d’une grande vitalité», glisse encore Jessica Del Re, véritable rayon de soleil de l’administration communale de Corgémont.

Olivier Odiet