Inscrivez-vous !

Et recevez par e-mail les articles à la Une à chaque nouvelle édition !

Communiqués

Agenda

    Aucune information pour cette semaine


ÉDITION N°20 - Jeudi 24 Mai 2018
Partager sur Google+ Partager sur twitter

Place aux choses sérieuses!

Après une longue période de préparation, le FC Tavannes Tramelan (2e ligue inter) piaffe d’impatience de passer aux choses sérieuses. Si les conditions le permettent, l’équipe de Steve Langel accueillera Konolfingen, samedi 10 mars à 16 h, à l’Allianz Suisse Stadium de Tramelan. Battu 2-0 au match aller, le FCTT affichera assurément un esprit conquérant avec l’espoir de remettre les pendules à l’heure. (photo ldd)

FC Tavannes Tramelan

Deuxième du classement derrière le FC Bienne au terme du 1er tour, le FCTT (2e ligue inter) souhaite confirmer les bonnes dispositions entrevues avant la pause hivernale. Si les conditions le permettent, l’équipe de Steve Langel accueillera la solide formation de Konolfingen, samedi 10 mars (16 h) à Tramelan. Un duel qui s’annonce âprement disputé.

Au premier tour, le FCTT a prouvé que le rôle d’outsider lui convenait à merveille puisqu’il n’a cessé de bousculer la hiérarchie en épinglant de très grosses pointures à son tableau de chasse. Mais comment le FCTT s’y est-il pris pour réussir à s’installer sur son petit nuage? «Notre marque de fabrique, c’est l’esprit d’équipe», explique Steve Langel. «Notre force ne réside pas au niveau des individualités, mais du collectif. Au 1er tour, l’équipe a fait preuve de constance. Elle est entrée rapidement dans une bonne dynamique emmagasinant ainsi un maximum de confiance. Après, il est vrai que la réussite était souvent de notre côté, mais il faut aussi savoir la provoquer.»

En manque de repères


Durant la pause hivernale, le FCTT s’est entraîné sur un terrain synthétique à Bienne à raison d’une fois par semaine. L’équipe a disputé quelques matches amicaux mais Steve Langel sait qu’il ne peut pas trop se fier aux résultats obtenus, son équipe étant amoindrie par les absences. «Comme on ne peut pas s’entraîner sur les terrains de Tavannes et de Tramelan durant la pause hivernale, c’est toujours difficile d’avoir des repères à la reprise», explique-t-il. «Nous sommes donc impatients de reprendre la compétition pour pouvoir situer notre véritable valeur.»
Entre les deux tours, le contingent du FCTT n’a pas connu de bouleversement. «Nous avons juste voulu pallier les défections de Yannick Langel et Anthony Maiorano qui seront absents durant tout le deuxième tour. Pour les remplacer, notre choix s’est porté sur Stefan Todorovic (FC Bienne) et Pierre Burri (Juniors A, FCTT). Compte tenu des bonnes performances enregistrées au premier tour, il est tout fait logique de miser sur la stabilité», ajoute-t-il.

Konolfingen, un os dur à croquer


Si les conditions le permettent, Tavannes Tramelan reprendra le championnat le samedi 10 mars à l’Allianz Suisse Stadium de Tramelan face à Konolfingen. Au match aller, l’équipe du président Loïc Châtelain s’était inclinée sur le score de 2-0. «C’est une équipe solide, athlétique et très bien organisée», dit Steve Langel. «Au début du championnat, on pensait que Konolfingen allait devoir lutter contre la relégation, mais c’est un tout autre scénario qui s’est dessiné, l’équipe alémanique étant actuellement 3e du classement avec 24 points. Il s’agira donc d’être au top physiquement et tactiquement pour signer un résultat probant.» A noter que le FCTT sera privé de son buteur Gaëtan Habegger, suspendu.

Progresser, encore et toujours


Pour éviter de mettre inutilement la pression sur les épaules de ses joueurs, Steve Langel ne donne pas d’objectif de classement. Mais quelles seront ses attentes, alors? «Je veux que mes joueurs donnent tout sur le terrain, à l’image du premier tour. Après, les résultats suivront naturellement. Vous savez, en football, tout va très vite. Nous avons aligné les bonnes performances jusqu’ici, mais je ne me laisse pas aveugler par ça. Je suis conscient qu’on passera peut-être par des moments plus difficiles. Cela ne me pose aucun problème. N’oublions pas que c’est souvent dans la douleur qu’il est possible de grandir. Mon objectif, c’est de travailler fort pour voir mon équipe progresser. Il est clair que le début du 2e tour conditionnera la suite du championnat. J’espère que nous resterons au contact du leader Bienne le plus longtemps possible.»
Vous pourrez découvrir la présentation du FC Moutier, qui joue à Bienne le dimanche 11 mars (15h), dans notre prochaine édition.

Olivier Odiet


Allianz Suisse Stadium Tramelan, samedi 10 mars à 16 h
FCTT – FC Konolfingen